Christophe, c'est malheureux, mais tu paies cher tes erreurs.

Ecoute, on a fait les cons. Je ne vais pas te mentir, mais ça ne sert à rien de revenir encore là-dessus. Sportivement, je l'ai payé cash. C'est clair ! Il y a un an, j'étais à la porte de l'équipe nationale. Georges Leekens s'intéressait à moi. Normalement, je devais commencer à rejouer au premier tour, mais à l'entraînement, j'ai pris un coup à l'endroit où je m'étais fait opérer et ça a de nouveau pété. Mais maintenant, ça commence à s'arranger. En fait, c'est surtout financièrement que ça ne va pas !

Ah bon ?! Qu'est-ce qui se passe ?

Ecoute, les dix premiers mois de ma blessure, j'étais payé par la mutuelle. Puis Michel Louwagie, le manager de Gand, m'a dit que je recommencerais à être payé dès je pourrais recourir. Puis il a changé d'avis dès que j'ai recommencé l'entraînement et m'a dit que mon salaire me serait versé seulement à partir du moment je serais sélectionnable. Honnêtement, je ne sais pas si c'est vraiment légal, cette histoire. Bon, c'est sûr qu'il y a eu cette rechute en octobre. Bref, je ne me suis jamais senti aussi bien physiquement que pour l'instant. Je prévois de revenir mi-février.

Je préfère entendre ça ! Ce que tu me dis, ça contraste avec tes déclarations d'octobre, quand tu clamais haut et fort que tu voulais stopper ta carrière...

Oui, c'est vrai : j'ai voulu tout arrêter. Mais depuis début janvier, tout va beaucoup mieux. Et c'est surtout grâce à Pauline, ma compagne. C'est elle qui m'a remotiver quand j'étais au fond du trou. D'ailleurs, je t'annonce qu'on va se marier ! C'est sûr que j'ai commis des erreurs et que les moments que j'ai vécus, c'est de ma faute. Mais il ne faut pas non plus oublier que ce n'était pas moi qui conduisais. Et je dois aussi t'avouer que deux clubs m'ont récemment contacté et ça m'a fait du bien de savoir que certains croyaient encore en mon potentiel.

T'es en contrat jusqu'à quand à Gand ?

Jusqu'en 2014. Ma priorité maintenant, c'est de retrouver le terrain au plus vite. Notre objectif, c'est de gagner la Coupe. Pour ce qui est du titre, Anderlecht est clairement au-dessus de tout le monde. On va juste tenter de les titiller un peu. On espère aussi participer aux play-offs. La saison passée, c'était parti complètement en sucette avec Francky Dury. Il avait perdu tout contrôle sur son groupe. Cette saison, avec Trond SOllied, c'est complètement différent.

Est-ce que La Gantoise est plus forte cette saison ?

Oui, je le pense honnêtement. L'axe de notre défense est très bon. Je trouve qu'il faut qu'on se renforce au niveau des backs. C'est d'ailleurs sur les flancs qu'on s'est fait bouffer au Lierse (défaite 2-1). Notre milieu est solide et offensivement, on ne manque pas d'arguments avec Mboyo, Brüls et El Ghanassy. Cependant, si on veut être en phase avec nos ambitions, ce n'est pas normal qu'on se troue comme au Lierse. On ne peut pas se permettre de perdre contre ce genre d'équipe. Et surtout si on veut jouer sur la scène européenne la saison prochaine. Il faut donc qu'on se reprenne au plus vite.

Que souhaites-tu pour 2012 ?

Jouer le plus tôt possible et un beau mariage. D'ailleurs, étant donné que je t'ai au téléphone, j'en profite pour t'y inviter !

Propos recueillis par Tim Baete

Christophe, c'est malheureux, mais tu paies cher tes erreurs. Ecoute, on a fait les cons. Je ne vais pas te mentir, mais ça ne sert à rien de revenir encore là-dessus. Sportivement, je l'ai payé cash. C'est clair ! Il y a un an, j'étais à la porte de l'équipe nationale. Georges Leekens s'intéressait à moi. Normalement, je devais commencer à rejouer au premier tour, mais à l'entraînement, j'ai pris un coup à l'endroit où je m'étais fait opérer et ça a de nouveau pété. Mais maintenant, ça commence à s'arranger. En fait, c'est surtout financièrement que ça ne va pas ! Ah bon ?! Qu'est-ce qui se passe ? Ecoute, les dix premiers mois de ma blessure, j'étais payé par la mutuelle. Puis Michel Louwagie, le manager de Gand, m'a dit que je recommencerais à être payé dès je pourrais recourir. Puis il a changé d'avis dès que j'ai recommencé l'entraînement et m'a dit que mon salaire me serait versé seulement à partir du moment je serais sélectionnable. Honnêtement, je ne sais pas si c'est vraiment légal, cette histoire. Bon, c'est sûr qu'il y a eu cette rechute en octobre. Bref, je ne me suis jamais senti aussi bien physiquement que pour l'instant. Je prévois de revenir mi-février. Je préfère entendre ça ! Ce que tu me dis, ça contraste avec tes déclarations d'octobre, quand tu clamais haut et fort que tu voulais stopper ta carrière... Oui, c'est vrai : j'ai voulu tout arrêter. Mais depuis début janvier, tout va beaucoup mieux. Et c'est surtout grâce à Pauline, ma compagne. C'est elle qui m'a remotiver quand j'étais au fond du trou. D'ailleurs, je t'annonce qu'on va se marier ! C'est sûr que j'ai commis des erreurs et que les moments que j'ai vécus, c'est de ma faute. Mais il ne faut pas non plus oublier que ce n'était pas moi qui conduisais. Et je dois aussi t'avouer que deux clubs m'ont récemment contacté et ça m'a fait du bien de savoir que certains croyaient encore en mon potentiel. T'es en contrat jusqu'à quand à Gand ? Jusqu'en 2014. Ma priorité maintenant, c'est de retrouver le terrain au plus vite. Notre objectif, c'est de gagner la Coupe. Pour ce qui est du titre, Anderlecht est clairement au-dessus de tout le monde. On va juste tenter de les titiller un peu. On espère aussi participer aux play-offs. La saison passée, c'était parti complètement en sucette avec Francky Dury. Il avait perdu tout contrôle sur son groupe. Cette saison, avec Trond SOllied, c'est complètement différent. Est-ce que La Gantoise est plus forte cette saison ? Oui, je le pense honnêtement. L'axe de notre défense est très bon. Je trouve qu'il faut qu'on se renforce au niveau des backs. C'est d'ailleurs sur les flancs qu'on s'est fait bouffer au Lierse (défaite 2-1). Notre milieu est solide et offensivement, on ne manque pas d'arguments avec Mboyo, Brüls et El Ghanassy. Cependant, si on veut être en phase avec nos ambitions, ce n'est pas normal qu'on se troue comme au Lierse. On ne peut pas se permettre de perdre contre ce genre d'équipe. Et surtout si on veut jouer sur la scène européenne la saison prochaine. Il faut donc qu'on se reprenne au plus vite. Que souhaites-tu pour 2012 ? Jouer le plus tôt possible et un beau mariage. D'ailleurs, étant donné que je t'ai au téléphone, j'en profite pour t'y inviter ! Propos recueillis par Tim Baete