Salut Luis ! Alors t'as vu la levée de boucliers des entraîneurs français suite aux propos de Leonardo ? Luis Fernandez : Ces propos m'ont vraiment surpris. Je connais bien Leo. Ça m'étonnerait quand même qu'il ait tenu exactement ces propos. Mais bon, c'est possible. En tout cas, il a froissé tout le foot français. J'espère qu'il va rectifier ce qu'il a dit.

Le message était clair : le foot français est malade... Il n'est pas malade, il manque juste de moyens. S'il souhaite comparer à ce qu'il a connu au Milan AC, c'est ridicule. Dans le club lombard, t'as cinq ostéopathes et un kiné pour chaque joueur. Il peut dire ce qu'il veut mais c'est juste une question d'argent en réalité.

Il a aussi affirmé que les coaches français ne faisaient faire que des toros à leurs joueurs. C'est vrai, ça ?

C'est n'importe quoi, c'est vraiment insultant pour les entraîneurs français, qui travaillent avec les moyens qu'on leur offre. Etre coach à Valenciennes ou à Lorient, ce n'est pas la même chose qu'entraîner le PSG.

Ouais, y a du pognon au PSG ! ?

Je ne suis pas contre l'arrivée d'investisseurs étrangers, tels que les Qataris ou encore les Russes. Actuellement, Paris essaie de reconstruire une équipe pour pouvoir lutter au niveau européen. Ce que je constate c'est que le PSG est déjà éliminé en Europa League et en Coupe de France. Ils ont perdu à domicile 1-3 contre Lyon. Ancelotti est arrivé à Paris mais je suis désolé : je n'ai pas encore pu constater sa griffe au niveau du jeu. Leonardo a décidé de virer Kombouaré, alors qu'il faisait du très bon travail et que le PSG était premier. Franchement, je ne suis pas sûr qu'Ancelotti fasse du meilleur boulot. Il faut encore qu'il fasse ses preuves !

Tu penses que le foot français souffre encore du syndrome Domenech ?

Oui, c'est sûr et il faudra du temps. Ça a déréglé beaucoup de choses. Maintenant, il faut faire confiance à Blanc, qui est en train de reconstruire un groupe, auquel il a inclus beaucoup de jeunes. Il faut surtout arrêter de parler du passé, que ce soit de la Coupe du Monde 1998 ou de l'Euro 2000 mais aussi de l'épisode Domenech. Il faut aller de l'avant. Ça me rend malade qu'on dise que les Bleus ont battu l'équipe B d'Allemagne. C'est quand même un match de référence et une belle perf. Je ne dis pas que les Bleus vont gagner l'Euro, mais ils seront bien présents en Ukraine et en Pologne.

Comment vois-tu les choses comme entraîneur français qui a surtout coaché à l'étranger ?

Ce qui manque en France, c'est une marque de fabrique et des références. Avant, il y avait par exemple le jeu nantais. Maintenant, ça n'existe plus. Dans les centres de formations, on a trop privilégié le jeu physique, au détriment de la technique. La direction technique nationale a dû revoir sa copie. Mais le pire, c'est que nos joueurs cassent la baraque à l'étranger et en France, j'ai l'impression qu'ils ne sont pas assez pros. Il faut maintenant qu'on privilégie les joueurs français en L1, sans trop inonder le championnat de joueurs étrangers. Il faut aussi bien les payer...

PROPOS RECUEILLIS PAR TIM BAETE

Salut Luis ! Alors t'as vu la levée de boucliers des entraîneurs français suite aux propos de Leonardo ? Luis Fernandez : Ces propos m'ont vraiment surpris. Je connais bien Leo. Ça m'étonnerait quand même qu'il ait tenu exactement ces propos. Mais bon, c'est possible. En tout cas, il a froissé tout le foot français. J'espère qu'il va rectifier ce qu'il a dit. Le message était clair : le foot français est malade... Il n'est pas malade, il manque juste de moyens. S'il souhaite comparer à ce qu'il a connu au Milan AC, c'est ridicule. Dans le club lombard, t'as cinq ostéopathes et un kiné pour chaque joueur. Il peut dire ce qu'il veut mais c'est juste une question d'argent en réalité. Il a aussi affirmé que les coaches français ne faisaient faire que des toros à leurs joueurs. C'est vrai, ça ? C'est n'importe quoi, c'est vraiment insultant pour les entraîneurs français, qui travaillent avec les moyens qu'on leur offre. Etre coach à Valenciennes ou à Lorient, ce n'est pas la même chose qu'entraîner le PSG. Ouais, y a du pognon au PSG ! ? Je ne suis pas contre l'arrivée d'investisseurs étrangers, tels que les Qataris ou encore les Russes. Actuellement, Paris essaie de reconstruire une équipe pour pouvoir lutter au niveau européen. Ce que je constate c'est que le PSG est déjà éliminé en Europa League et en Coupe de France. Ils ont perdu à domicile 1-3 contre Lyon. Ancelotti est arrivé à Paris mais je suis désolé : je n'ai pas encore pu constater sa griffe au niveau du jeu. Leonardo a décidé de virer Kombouaré, alors qu'il faisait du très bon travail et que le PSG était premier. Franchement, je ne suis pas sûr qu'Ancelotti fasse du meilleur boulot. Il faut encore qu'il fasse ses preuves ! Tu penses que le foot français souffre encore du syndrome Domenech ? Oui, c'est sûr et il faudra du temps. Ça a déréglé beaucoup de choses. Maintenant, il faut faire confiance à Blanc, qui est en train de reconstruire un groupe, auquel il a inclus beaucoup de jeunes. Il faut surtout arrêter de parler du passé, que ce soit de la Coupe du Monde 1998 ou de l'Euro 2000 mais aussi de l'épisode Domenech. Il faut aller de l'avant. Ça me rend malade qu'on dise que les Bleus ont battu l'équipe B d'Allemagne. C'est quand même un match de référence et une belle perf. Je ne dis pas que les Bleus vont gagner l'Euro, mais ils seront bien présents en Ukraine et en Pologne. Comment vois-tu les choses comme entraîneur français qui a surtout coaché à l'étranger ? Ce qui manque en France, c'est une marque de fabrique et des références. Avant, il y avait par exemple le jeu nantais. Maintenant, ça n'existe plus. Dans les centres de formations, on a trop privilégié le jeu physique, au détriment de la technique. La direction technique nationale a dû revoir sa copie. Mais le pire, c'est que nos joueurs cassent la baraque à l'étranger et en France, j'ai l'impression qu'ils ne sont pas assez pros. Il faut maintenant qu'on privilégie les joueurs français en L1, sans trop inonder le championnat de joueurs étrangers. Il faut aussi bien les payer... PROPOS RECUEILLIS PAR TIM BAETE