D'après David De Myttenaere (La Dernière Heure), les PHK et les Ultras seront privés de tickets pour les prochains déplacements. La mesure viserait tous les supporters mais certains sont déjà en possession de leurs tickets pour le match aller des demi-finales de Coupe de Belgique de mercredi à Gand. L'auteur du lancement de fumigène à Charleroi a été identifié et ne fait partie d'aucun club de supporters. Selon Christian Hannon, responsable de la sécurité du Standard , le club pourrait se retourner contre celui qui a fait le déplacement vers Charleroi dans un car du PHK. Ceux-ci, ainsi que les Ultras, sont-ils mal organisés ou imprudents ? Il s'avèrerait que les Ultras et le PHK (toujours selon la Dernière Heure) transportaient beaucoup de fumigènes avec l'intention de créer plus d'ambiance que le kop de Charleroi, l'ennemi de toujours. C'est dangereux et des lanceurs de fumigène ont déjà été brûlés. Le Comité Sportif examinera ce dossier et celui de Gand-Standard le 22 mars. En attendant, le Standard a pris le taureau par les cornes. Il sera beaucoup question de tout cela mardi soir lors de la réunion de la Famille des Rouches.

Pierre Bilic et Jules Monnier (stg)

D'après David De Myttenaere (La Dernière Heure), les PHK et les Ultras seront privés de tickets pour les prochains déplacements. La mesure viserait tous les supporters mais certains sont déjà en possession de leurs tickets pour le match aller des demi-finales de Coupe de Belgique de mercredi à Gand. L'auteur du lancement de fumigène à Charleroi a été identifié et ne fait partie d'aucun club de supporters. Selon Christian Hannon, responsable de la sécurité du Standard , le club pourrait se retourner contre celui qui a fait le déplacement vers Charleroi dans un car du PHK. Ceux-ci, ainsi que les Ultras, sont-ils mal organisés ou imprudents ? Il s'avèrerait que les Ultras et le PHK (toujours selon la Dernière Heure) transportaient beaucoup de fumigènes avec l'intention de créer plus d'ambiance que le kop de Charleroi, l'ennemi de toujours. C'est dangereux et des lanceurs de fumigène ont déjà été brûlés. Le Comité Sportif examinera ce dossier et celui de Gand-Standard le 22 mars. En attendant, le Standard a pris le taureau par les cornes. Il sera beaucoup question de tout cela mardi soir lors de la réunion de la Famille des Rouches. Pierre Bilic et Jules Monnier (stg)