La campagne européenne a été belle mais la fin du bal catastrophique. Le Standard avait aligné son équipe B à Genk et, sur la scène européenne, on pouvait s'attendre à voir une formation liégeoise dynamique, entreprenante, courageuse, jouant haut, etc.

Ce fut le contraire et ce Standard-là posa bien moins de problèmes aux Allemands qu'Anderlecht au match retour du tour précédent. Le vieux club de Sclessin a raté son rendez-vous avec l'histoire. Dès le début, les Rouches ont trop reculé dans leur camp, ont laissé la maîtrise de l'entrejeu aux Allemands, etc. Hambourg s'est installé au centre du terrain, coupant les relais entre la ligne médiane du Standard et Dieumerci Mbokani. Dans ces conditions, il était impossible de renverser le cours des choses (match aller : 2-1) et c'est sans problème (1-3) qu'Hambourg a survolé le match à Sclessin.

Pour le Standard, maintenant, la saison est terminée. Car les play-offs 2 ne représentent pas un objectif très intéressant pour cette équipe qui s'est peut-être crue plus belle qu'elle l'était. Il s'agit dès à présent de préparer le prochain championnat, de renforcer l'effectif durant l'été. La fin de la saison sera longue à Sclessin...

Pierre Bilic

La campagne européenne a été belle mais la fin du bal catastrophique. Le Standard avait aligné son équipe B à Genk et, sur la scène européenne, on pouvait s'attendre à voir une formation liégeoise dynamique, entreprenante, courageuse, jouant haut, etc.Ce fut le contraire et ce Standard-là posa bien moins de problèmes aux Allemands qu'Anderlecht au match retour du tour précédent. Le vieux club de Sclessin a raté son rendez-vous avec l'histoire. Dès le début, les Rouches ont trop reculé dans leur camp, ont laissé la maîtrise de l'entrejeu aux Allemands, etc. Hambourg s'est installé au centre du terrain, coupant les relais entre la ligne médiane du Standard et Dieumerci Mbokani. Dans ces conditions, il était impossible de renverser le cours des choses (match aller : 2-1) et c'est sans problème (1-3) qu'Hambourg a survolé le match à Sclessin. Pour le Standard, maintenant, la saison est terminée. Car les play-offs 2 ne représentent pas un objectif très intéressant pour cette équipe qui s'est peut-être crue plus belle qu'elle l'était. Il s'agit dès à présent de préparer le prochain championnat, de renforcer l'effectif durant l'été. La fin de la saison sera longue à Sclessin... Pierre Bilic