Le Sporting d'Anderlecht

L'entrejeu probable des Mauves : Kljestan et Biglia en milieux défensifs ; Gillet, Jovanovic et Suarez en milieux offensifs (en perte de balle).

Ariël Jacobs ne devrait pas changer de dispositif et faire confiance à l'équipe alignée, en 4-2-3-1, contre Genk le week-end dernier. Sauf surprise de dernière minute, Kljestan et Biglia s'occuperont donc de la récupération tandis que Suarez, Jovanovic et Gillet endosseront les rôles de milieux offensifs, en perte de balle. En ce moment, ce secteur de jeu fonctionne très bien chez les Bruxellois, malgré les absences prolongées de Vargas et Molins.

Cette saison, Sacha Kljestan est d'une régularité exemplaire : le médian américain a joué tous les matches de championnat depuis le 5 août dernier. Et si en plus il commence à marquer des buts (comme contre Genk sur coup franc), il deviendra probablement l'un des meilleurs milieux de terrain de notre compétition.

Son association avec Lucas Biglia est très performante. Les deux récupérateurs mauves sont très affutés physiquement et courent sans arrêt pour arracher des ballons à leurs adversaires. Ils libèrent ainsi Matias Suarez d'une bonne partie de ses tâches défensives dans l'axe ce qui permet au récent Soulier d'or de se concentrer sur la construction.

Sur les flancs, Jovanovic ne rechigne pas, en perte de balle, à accomplir le pressing défensif qui incombe à un ailier et ses combinaisons avec Safari commencent à devenir intéressantes. En phase offensive, le Serbe n'a pas son pareil en Belgique pour se projeter vers l'avant et pour s'infiltrer dans le rectangle adverse.

Sur l'autre aile, Guillaume Gillet, fort de son expérience au back droit, sait comment museler son flanc et il s'entend très bien avec Wasilewski (qui sera suspendu). Son association avec Odoi par contre manque d'automatisme. En possession de balle, le Liégeois d'Anderlecht adore surgir de la deuxième ligne et frapper au but, même s'il est actuellement moins en réussite qu'avant la trève.

A l'heure actuelle, l'entrejeu d'Anderlecht est sans doute le meilleur du championnat, ou en tout cas le plus équilibré. Et les Mauves disposent encore de deux remplaçants de qualité avec Fernando Canesin et le jeune talent belge Denis Praet. Jacobs peut également compter, depuis le mercato hivernal, sur deux nouvelles recrues : Patou Kabangu (26 ans) et Bedi Mbenza (27 ans). Le premier est un ailier droit qui peut aussi se débrouiller à gauche. Le second est un médian défensif. Anderlecht les loue au meilleur club du Congo, le TP Mazembe, avec lequel les Mauves ont un accord de collaboration. (Plus d'information sur le mercato belge dans le Sport/foot Magazine de cette semaine).

La seule façon pour le Standard de réellement embêter le Sporting dans l'entrejeu devrait être de jouer la carte offensive. Si Mujangi Bia, à droite, et Gakpé, à gauche, jouent très haut, cela pourrait quelque peu calmer les velléités offensives des avants mauves... Mais gare aux contre-attaques.

Le Standard de Liège

L'entrejeu probable des Rouches : Gakpé à gauche, Buyens et Bjarnason dans l'axe, Mujangi Bia à droite

José Riga a le choix entre 6 joueurs pour 4 places : Gakpé, Buyens, Mujangi Bia, Belhocine, Bjarnason, et Seijas. Van Damme, Gonzalez et Buzaglo sont toujours blessés.

Le Standard évoluera certainement dans un 4-4-2 classique. Une formation qui lui a permis de remporter 4 victoires consécutives en championnat cette année. Cependant, les deux milieux de terrain axiaux devront sans doute être amenés à jouer près de leur défense vu l'entrejeu très offensif dont dispose Anderlecht.

Le poste de demi gauche est disputé entre Serge Gakpé et Luis Manuel Seijas. Mais Riga devrait privilégier le Togolais, titulaire depuis trois matches et qui aligne les prestations convaincantes. Seijas a quant à lui repris l'entraînement seulement mardi. Le Vénézuélien sera donc un peu juste physiquement, surtout pour une rencontre aussi intense qu'un Clasico.

Après de bonnes prestations ces dernières semaines, Yoni Buyens devrait garder sa place dans l'axe et donc disputer son second Clasico. Il se plaignait un peu des adducteurs en début de semaine mais il ne souffre plus et a repris l'entraînement.

Mais Buyens sera orphelin de William Vainqueur puisque le Français a pris une deuxième carte jaune stupide en fin de rencontre face au Lierse. Cette suspension cause le plus de soucis à José Riga. Le médian paraissait véritablement indispensable aux Rouches ces dernières semaines. Riga n'a pas encore trouver de remplaçant au Français. Deux possibilités : Karim Belhocine ou Birkir Bjarnason. Tout dépendra de l'état d'esprit des Liégeois avant de débuter le match.

L'équipe sera forcément plus défensive avec Belhocine, défenseur de formation. Il pourrait aider Buyens à soulager la défense du Standard qui en aura sans doute bien besoin. Mais cette option diminuera la capacité du Standard à faire pression sur la défense anderlechtoise.

Alors, le choix pourrait se porter sur Birkir Bjarnason. Riga pourrait l'utiliser pour créer le jeu et faire le lien entre la défense et l'attaque. L'Islandais pourrait servir de rampe de lancement au duo d'attaque Cyriac, Batshuayi, capable de prendre la défense anderlechtoise de vitesse. Mais l'Islandais reste une énigme. On ne connaît pas encore son niveau de jeu réel, seulement ses statistiques : 79 matches en D1 norvégienne, avec le Viking FK, pour 16 buts.

Mais l'ex-Viking a tout de même un avantage sur Belhocine : le rythme. L'Islandais était un titulaire indiscutable en Norvège alors que le Français n'a débuté qu'à 5 reprises cette saison.

Yoni Buyens, cité par la Dernière Heure, n'a lui pas de préférence : "Karim Belhocine a l'expérience pour lui et la bonne agressivité. Birkir dispose aussi de grandes qualités d'infiltreur. Si nous jouons ensemble, il faudra veiller à ne pas monter en même temps. Peu importe avec qui je joue, je m'adapterai sans aucun problème."

A droite enfin, il n'y aura à priori aucune surprise : Mujangi Bia restera titulaire. Il débute depuis 5 matches et satisfait apparemment José Riga. Reste à savoir si le jeune Belge, qui jouera son premier Clasico, résistera à la pression d'un tel match.

Cette dernière remarque vaut pour toute l'équipe liégeoise qui manque, dans l'ensemble, d'expérience.

Sportfootmagazine.be

Le Sporting d'Anderlecht L'entrejeu probable des Mauves : Kljestan et Biglia en milieux défensifs ; Gillet, Jovanovic et Suarez en milieux offensifs (en perte de balle). Ariël Jacobs ne devrait pas changer de dispositif et faire confiance à l'équipe alignée, en 4-2-3-1, contre Genk le week-end dernier. Sauf surprise de dernière minute, Kljestan et Biglia s'occuperont donc de la récupération tandis que Suarez, Jovanovic et Gillet endosseront les rôles de milieux offensifs, en perte de balle. En ce moment, ce secteur de jeu fonctionne très bien chez les Bruxellois, malgré les absences prolongées de Vargas et Molins.Cette saison, Sacha Kljestan est d'une régularité exemplaire : le médian américain a joué tous les matches de championnat depuis le 5 août dernier. Et si en plus il commence à marquer des buts (comme contre Genk sur coup franc), il deviendra probablement l'un des meilleurs milieux de terrain de notre compétition. Son association avec Lucas Biglia est très performante. Les deux récupérateurs mauves sont très affutés physiquement et courent sans arrêt pour arracher des ballons à leurs adversaires. Ils libèrent ainsi Matias Suarez d'une bonne partie de ses tâches défensives dans l'axe ce qui permet au récent Soulier d'or de se concentrer sur la construction.Sur les flancs, Jovanovic ne rechigne pas, en perte de balle, à accomplir le pressing défensif qui incombe à un ailier et ses combinaisons avec Safari commencent à devenir intéressantes. En phase offensive, le Serbe n'a pas son pareil en Belgique pour se projeter vers l'avant et pour s'infiltrer dans le rectangle adverse. Sur l'autre aile, Guillaume Gillet, fort de son expérience au back droit, sait comment museler son flanc et il s'entend très bien avec Wasilewski (qui sera suspendu). Son association avec Odoi par contre manque d'automatisme. En possession de balle, le Liégeois d'Anderlecht adore surgir de la deuxième ligne et frapper au but, même s'il est actuellement moins en réussite qu'avant la trève. A l'heure actuelle, l'entrejeu d'Anderlecht est sans doute le meilleur du championnat, ou en tout cas le plus équilibré. Et les Mauves disposent encore de deux remplaçants de qualité avec Fernando Canesin et le jeune talent belge Denis Praet. Jacobs peut également compter, depuis le mercato hivernal, sur deux nouvelles recrues : Patou Kabangu (26 ans) et Bedi Mbenza (27 ans). Le premier est un ailier droit qui peut aussi se débrouiller à gauche. Le second est un médian défensif. Anderlecht les loue au meilleur club du Congo, le TP Mazembe, avec lequel les Mauves ont un accord de collaboration. (Plus d'information sur le mercato belge dans le Sport/foot Magazine de cette semaine). La seule façon pour le Standard de réellement embêter le Sporting dans l'entrejeu devrait être de jouer la carte offensive. Si Mujangi Bia, à droite, et Gakpé, à gauche, jouent très haut, cela pourrait quelque peu calmer les velléités offensives des avants mauves... Mais gare aux contre-attaques.Le Standard de LiègeL'entrejeu probable des Rouches : Gakpé à gauche, Buyens et Bjarnason dans l'axe, Mujangi Bia à droite José Riga a le choix entre 6 joueurs pour 4 places : Gakpé, Buyens, Mujangi Bia, Belhocine, Bjarnason, et Seijas. Van Damme, Gonzalez et Buzaglo sont toujours blessés. Le Standard évoluera certainement dans un 4-4-2 classique. Une formation qui lui a permis de remporter 4 victoires consécutives en championnat cette année. Cependant, les deux milieux de terrain axiaux devront sans doute être amenés à jouer près de leur défense vu l'entrejeu très offensif dont dispose Anderlecht. Le poste de demi gauche est disputé entre Serge Gakpé et Luis Manuel Seijas. Mais Riga devrait privilégier le Togolais, titulaire depuis trois matches et qui aligne les prestations convaincantes. Seijas a quant à lui repris l'entraînement seulement mardi. Le Vénézuélien sera donc un peu juste physiquement, surtout pour une rencontre aussi intense qu'un Clasico. Après de bonnes prestations ces dernières semaines, Yoni Buyens devrait garder sa place dans l'axe et donc disputer son second Clasico. Il se plaignait un peu des adducteurs en début de semaine mais il ne souffre plus et a repris l'entraînement.Mais Buyens sera orphelin de William Vainqueur puisque le Français a pris une deuxième carte jaune stupide en fin de rencontre face au Lierse. Cette suspension cause le plus de soucis à José Riga. Le médian paraissait véritablement indispensable aux Rouches ces dernières semaines. Riga n'a pas encore trouver de remplaçant au Français. Deux possibilités : Karim Belhocine ou Birkir Bjarnason. Tout dépendra de l'état d'esprit des Liégeois avant de débuter le match. L'équipe sera forcément plus défensive avec Belhocine, défenseur de formation. Il pourrait aider Buyens à soulager la défense du Standard qui en aura sans doute bien besoin. Mais cette option diminuera la capacité du Standard à faire pression sur la défense anderlechtoise. Alors, le choix pourrait se porter sur Birkir Bjarnason. Riga pourrait l'utiliser pour créer le jeu et faire le lien entre la défense et l'attaque. L'Islandais pourrait servir de rampe de lancement au duo d'attaque Cyriac, Batshuayi, capable de prendre la défense anderlechtoise de vitesse. Mais l'Islandais reste une énigme. On ne connaît pas encore son niveau de jeu réel, seulement ses statistiques : 79 matches en D1 norvégienne, avec le Viking FK, pour 16 buts. Mais l'ex-Viking a tout de même un avantage sur Belhocine : le rythme. L'Islandais était un titulaire indiscutable en Norvège alors que le Français n'a débuté qu'à 5 reprises cette saison. Yoni Buyens, cité par la Dernière Heure, n'a lui pas de préférence : "Karim Belhocine a l'expérience pour lui et la bonne agressivité. Birkir dispose aussi de grandes qualités d'infiltreur. Si nous jouons ensemble, il faudra veiller à ne pas monter en même temps. Peu importe avec qui je joue, je m'adapterai sans aucun problème."A droite enfin, il n'y aura à priori aucune surprise : Mujangi Bia restera titulaire. Il débute depuis 5 matches et satisfait apparemment José Riga. Reste à savoir si le jeune Belge, qui jouera son premier Clasico, résistera à la pression d'un tel match. Cette dernière remarque vaut pour toute l'équipe liégeoise qui manque, dans l'ensemble, d'expérience. Sportfootmagazine.be