Le Standard de Liège

La défense probable des Rouches : Pocognoli à gauche, Antonio Kanu et Laurent Ciman dans l'axe, Réginal Goreux à droite.

A priori, l'entraîneur du Standard José Riga gardera son système en 4-4-2 avec une défense en ligne qui n'a encaissé que 3 buts en 5 matches en 2012. Mais le coach des Rouches a tout intérêt à bétonner sa défense car Anderlecht possède la deuxième attaque du championnat (48 buts), derrière La Gantoise (53 buts).

Seul gros changement par rapport au dernier match joué contre le Lierse : l'absence de Felipe dans l'axe. Le Brésilien a écopé d'une suspension de deux matches après avoir réagi à une provocation du Lierrois Boban Grncarov. C'est sans doute son compatriote Kanu qui prendra sa place. Cependant, on peut légitimement se demander à quel niveau évoluera le défenseur brésilien qui n'a joué que 90 minutes depuis le 10 décembre ? Pour rappel, Kanu était reparti au Brésil pour être au côté de sa mère, très malade.

José Riga a tout de même une autre option avec l'Israélien Rami Gershon, revenu de Courtrai au mercato. Le défenseur belge est arrière gauche de formation mais il a déjà plusieurs fois exprimé le souhait de jouer dans l'axe. Cependant, Riga devrait opter pour Kanu, qui possède un excellent jeu de tête et qui est très dur sur l'homme, pour contrer un Dieumerci Mbokani revenu au top de sa forme.

Une dernière option serait de composer une charnière centrale Kanu - Gershon et de mettre Ciman à droite. Mais cette possibilité déstabiliserait toute la défense et ne devrait pas être utilisée par José Riga qui fait confiance à son capitaine, Réginal Goreux.

Quel que soit la charnière centrale choisie par leur coach, les Standardmen devront faire attention à ne pas se faire aspirer vers l'avant. On connaît maintenant la puissance des Anderlechtois en contre. Goreux et Pocognoli devront donc être vigilants dans leurs débordements et ne pas oublier leurs tâches défensives. De plus, les Standardmen ont un axe central assez lourd qui a du mal à se retourner. Ils devront donc faire très attention au jeu dans les petits espaces qu'affectionnent les Anderlechtois, très techniques.

Les Standardmen devront également se montrer attentifs sur les coups de pied arrêtés, très bien tirés par les Anderlechtois qui disposent de plusieurs joueurs de grande taille et très bons de la tête (Mbokani, Juhasz, Gillet,...). Les Liégeois de leur côté ne disposent pas de joueurs réellement capables de rivaliser dans ce secteur, à l'exception de Kanu.

Enfin, le match pourrait se jouer dans les dernières minutes, les Standardmen encaissant beaucoup de buts en fin de rencontre (9 goals pris dans le dernier quart d'heure) alors que les Anderlechtois eux marquent énormément lors des 15 dernières minutes (14 ).

Le Sporting d'Anderlecht

La défense probable des Mauves : Safari à gauche, Juhasz et Kouyaté dans l'axe, Odoi à droite.

Ariël Jacobs, l'entraîneur d'Anderlecht, devrait conserver la même organisation que les semaines précédentes : une équipe assez offensive et un système en 4-2-3-1 avec une défense en ligne. Ce système a jusqu'ici permet aux Bruxellois d'avoir la meilleure défense du championnat (21 buts encaissés).

Le seul gros changement en défense par rapport au match de la semaine passée, contre Genk, sera le remplacement de Wasilewski, suspendu (abus de cartes jaunes), par Odoi au back droit. Comme pour Kanu, on ne connaît pas vraiment l'état de forme de ce joueur qui n'a joué que six matches cette saison. Sa dernière apparition en Jupiler Pro League remonte au 23 novembre 2011 et le match d'Anderlecht à Westerloo (1-2).

Dans une interview accordée à nos confrères de La Dernière Heure/Les Sports, le défenseur belge de 24 ans se dit prêt : "Je ne joue pas en Espoirs, mais ma condition physique est excellente. C'est ce que les tests physiques ont démontré. Mais il y a une différence entre un match et courir sur un home trainer."

Un des problèmes de la défense d'Anderlecht, c'est certainement la profondeur de son banc. Ariël Jacobs ne dispose que de 6 défenseurs : Deschacht, Juhasz, Odoi, Safari , Wasilewski et Kouyaté (formé comme milieu défensif). Cette pauvreté pourrait, à terme, porter préjudice aux Mauves qui sont toujours engagés sur deux tableaux : le championnat et l'Europa League, où ils veulent faire bonne figure.

Ils devront également faire attention à la relance et au replacement, deux failles qui leur ont coûté deux buts contre Genk dimanche passé. Kouyaté paraît fébrile par moments et Juhasz ne donne plus autant satisfaction que la saison passée.

De plus, la défense des Mauves, comme celle du Standard, a du mal à se retourner sur les longs ballons et cette relative lenteur pourrait coûter cher face au duo d'attaquant très rapide, Cyriac, Batshuayi (ou Tchité), du Standard. Ils ne devront pas trop laisser d'espace derrière la défense. C'est en tout cas ce que pense Peter Vandenbempt, journaliste à Sporza, cité dans la DH : "Anderlecht laisse souvent beaucoup d'espaces dans le dos de sa défense. Si vous avez des attaquants rapides, vous avez une chance. Malines et Bruges l'ont déjà démontré. Et pour ce qui est d'avoir des attaquants rapides, le Standard est armé avec Batshuayi, Cyriac et Tchite."

Sportfootmagazine.be

Le Standard de Liège La défense probable des Rouches : Pocognoli à gauche, Antonio Kanu et Laurent Ciman dans l'axe, Réginal Goreux à droite. A priori, l'entraîneur du Standard José Riga gardera son système en 4-4-2 avec une défense en ligne qui n'a encaissé que 3 buts en 5 matches en 2012. Mais le coach des Rouches a tout intérêt à bétonner sa défense car Anderlecht possède la deuxième attaque du championnat (48 buts), derrière La Gantoise (53 buts). Seul gros changement par rapport au dernier match joué contre le Lierse : l'absence de Felipe dans l'axe. Le Brésilien a écopé d'une suspension de deux matches après avoir réagi à une provocation du Lierrois Boban Grncarov. C'est sans doute son compatriote Kanu qui prendra sa place. Cependant, on peut légitimement se demander à quel niveau évoluera le défenseur brésilien qui n'a joué que 90 minutes depuis le 10 décembre ? Pour rappel, Kanu était reparti au Brésil pour être au côté de sa mère, très malade. José Riga a tout de même une autre option avec l'Israélien Rami Gershon, revenu de Courtrai au mercato. Le défenseur belge est arrière gauche de formation mais il a déjà plusieurs fois exprimé le souhait de jouer dans l'axe. Cependant, Riga devrait opter pour Kanu, qui possède un excellent jeu de tête et qui est très dur sur l'homme, pour contrer un Dieumerci Mbokani revenu au top de sa forme. Une dernière option serait de composer une charnière centrale Kanu - Gershon et de mettre Ciman à droite. Mais cette possibilité déstabiliserait toute la défense et ne devrait pas être utilisée par José Riga qui fait confiance à son capitaine, Réginal Goreux. Quel que soit la charnière centrale choisie par leur coach, les Standardmen devront faire attention à ne pas se faire aspirer vers l'avant. On connaît maintenant la puissance des Anderlechtois en contre. Goreux et Pocognoli devront donc être vigilants dans leurs débordements et ne pas oublier leurs tâches défensives. De plus, les Standardmen ont un axe central assez lourd qui a du mal à se retourner. Ils devront donc faire très attention au jeu dans les petits espaces qu'affectionnent les Anderlechtois, très techniques. Les Standardmen devront également se montrer attentifs sur les coups de pied arrêtés, très bien tirés par les Anderlechtois qui disposent de plusieurs joueurs de grande taille et très bons de la tête (Mbokani, Juhasz, Gillet,...). Les Liégeois de leur côté ne disposent pas de joueurs réellement capables de rivaliser dans ce secteur, à l'exception de Kanu. Enfin, le match pourrait se jouer dans les dernières minutes, les Standardmen encaissant beaucoup de buts en fin de rencontre (9 goals pris dans le dernier quart d'heure) alors que les Anderlechtois eux marquent énormément lors des 15 dernières minutes (14 ). Le Sporting d'Anderlecht La défense probable des Mauves : Safari à gauche, Juhasz et Kouyaté dans l'axe, Odoi à droite. Ariël Jacobs, l'entraîneur d'Anderlecht, devrait conserver la même organisation que les semaines précédentes : une équipe assez offensive et un système en 4-2-3-1 avec une défense en ligne. Ce système a jusqu'ici permet aux Bruxellois d'avoir la meilleure défense du championnat (21 buts encaissés). Le seul gros changement en défense par rapport au match de la semaine passée, contre Genk, sera le remplacement de Wasilewski, suspendu (abus de cartes jaunes), par Odoi au back droit. Comme pour Kanu, on ne connaît pas vraiment l'état de forme de ce joueur qui n'a joué que six matches cette saison. Sa dernière apparition en Jupiler Pro League remonte au 23 novembre 2011 et le match d'Anderlecht à Westerloo (1-2). Dans une interview accordée à nos confrères de La Dernière Heure/Les Sports, le défenseur belge de 24 ans se dit prêt : "Je ne joue pas en Espoirs, mais ma condition physique est excellente. C'est ce que les tests physiques ont démontré. Mais il y a une différence entre un match et courir sur un home trainer." Un des problèmes de la défense d'Anderlecht, c'est certainement la profondeur de son banc. Ariël Jacobs ne dispose que de 6 défenseurs : Deschacht, Juhasz, Odoi, Safari , Wasilewski et Kouyaté (formé comme milieu défensif). Cette pauvreté pourrait, à terme, porter préjudice aux Mauves qui sont toujours engagés sur deux tableaux : le championnat et l'Europa League, où ils veulent faire bonne figure. Ils devront également faire attention à la relance et au replacement, deux failles qui leur ont coûté deux buts contre Genk dimanche passé. Kouyaté paraît fébrile par moments et Juhasz ne donne plus autant satisfaction que la saison passée. De plus, la défense des Mauves, comme celle du Standard, a du mal à se retourner sur les longs ballons et cette relative lenteur pourrait coûter cher face au duo d'attaquant très rapide, Cyriac, Batshuayi (ou Tchité), du Standard. Ils ne devront pas trop laisser d'espace derrière la défense. C'est en tout cas ce que pense Peter Vandenbempt, journaliste à Sporza, cité dans la DH : "Anderlecht laisse souvent beaucoup d'espaces dans le dos de sa défense. Si vous avez des attaquants rapides, vous avez une chance. Malines et Bruges l'ont déjà démontré. Et pour ce qui est d'avoir des attaquants rapides, le Standard est armé avec Batshuayi, Cyriac et Tchite." Sportfootmagazine.be