Le Sporting d'Anderlecht

L'attaque probable des Mauves : Mbokani en pointe ; Jovanovic à gauche, Suarez au milieu et Gillet à droite (en possession de balle).

Ariël Jacobs ne devrait pas changer sa ligne d'attaque par rapport au match du weekend dernier contre Genk (4-2). Et pour cause, les Mauves ont la deuxième meilleure attaque du championnat (48 buts) avec un ratio de deux buts par match. Il n'y a que La Gantoise qui fait mieux cette saison avec 53 goals marqués (2,21 buts/match).

Les Anderlechtois jouent en reconversion offensive dans un 4-2-4 avec Milan Jovanovic à gauche et Guillaume Gillet à droite qui viennent assister Dieumerci Mbokani, qui reste seul en pointe quand son équipe n'a pas le ballon. Le Soulier d'or Matias Suarez venant prendre dans ces cas-là le rôle de deuxième attaquant, un peu en retrait du Congolais.

Ce système convient parfaitement aux joueurs mauves. Les quatre joueurs offensifs s'en donnent à coeur joie cette saison. Gillet est le meilleur buteur de l'équipe avec 11 buts, suivi de près par Suarez (10). Les compteurs de Jovanovic et Mbokani affichent respectivement 7 et 6 goals. Le danger peut donc venir de partout dans cette attaque en losange qui inspire le respect à toutes les défenses belges, mais également européennes, qui seront amenées à croiser la route des Anderlechtois.

Les Mauves disposent donc d'une attaque expérimentée qui joue sur ses qualités intrinsèques. Dieumerci Mbokani, revenu enfin à son meilleur niveau, est un excellent point d'ancrage. Il garde très bien le ballon et permet à tout le bloc anderlechtois de remonter. Le Congolais est un pion essentiel du système créé par Ariël Jacobs. Il focalise l'attention des défenseurs sur lui et libère ainsi Jovanovic, Gillet ou Suarez.

Les Mauves adorent jouer dans les petits espaces et savent être patients pour ensuite planter le coup de poignard qui fera mal à l'adversaire. Mais ils peuvent aussi se replier, pour donner confiance à l'adversaire, avant de profiter des espaces laissés pour contre-attaquer rapidement. La vitesse est l'autre grand atout de la ligne offensive bruxelloise.

En cas de pépin pour l'un de ces 4 joueurs, Jacobs dispose d'une solution de rechange avec Fernando Canesin ou Tom de Sutter.

Reste à savoir comment se comportera le duo Jovanovic-Mbokani pour son grand retour à Sclessin. Les supporters rouches attendent de pied ferme les deux anciens de la maison désormais passés à l'"ennemi". Ils réservent en tout cas un accueil tonitruant au Serbe. "Il va se faire siffler, conspuer pendant 90 minutes, c'est certain. Il devra être fort pour résister à la pression et ne pas péter un câble", explique un membre du Hell Side à La Dernière Heure. Quant à Mbokani, il devrait s'en tirer à moindre frais : "Dieumerci est venu se recueillir à Liège après la fusillade, cela a touché les Liégeois".

Pas sûr que les supporters liégeois pensent à ce beau geste si le Congolais marque le but de la victoire...

Le Standard de Liège

L'attaque probable des Rouches : Cyriac à gauche, Batshuayi à droite.

A priori, José Riga ne devrait pas changer sa ligne d'attaque. Le duo d'attaquants Gohi Bi 'Zoro' Cyriac - Michy Batshuayi fonctionne très bien en ce moment et participe à la bonne spirale actuelle du club liégeois.

Cyriac est en forme et le coach lui fait de plus en plus confiance cette saison. L'attaquant ivoirien de 22 ans a d'ailleurs déjà joué 17 matches pour 6 buts inscrits depuis le mois d'août. C'est-à-dire quasi autant que la saison dernière (18 matches, 8 buts).

Michy Batshuayi est quant à lui LA révélation du Standard. L'attaquant de 19 ans fait beaucoup parler de lui en ce moment. Il a profité de l'indisponibilité de Tchité pour s'imposer comme titulaire et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il claque des buts comme il respire. Par ailleurs, George Leekens a confié à la Dernière Heure qu'il se réjouissait qu'il devienne officiellement Belge : "On sera très heureux quand il aura ses papiers belges. Michy est un joueur au profil très intéressant. On le suit, c'est clair." Voilà qui est dit.

Le Standard de Liège devra absolument tout faire pour profiter de la vitesse de pointe de ses deux attaquants. La défense d'Anderlecht a un peu de mal à se retourner et la percussion de Cyriac et Batshuayi pourrait la faire souffrir.

José Riga dispose aussi d'une autre option pour sa ligne d'attaque : Mémé Tchité. Le joueur originaire du Burundi a finalement choisi de rester au Standard jusqu'à la fin de la saison. Une bonne nouvelle pour le Standard.

Tchité, curieusement blessé depuis quelques semaines, s'est exprimé mardi en conférence de presse. Il s'est dit prêt à jouer ce dimanche contre Anderlecht. "Je suis bien physiquement. Je ressens une petite gêne aux adducteurs dans certains mouvements. Les conditions climatiques n'aident pas quand on revient de blessure." Mais il se dit également prêt à "être sur le banc si José Riga le décide."

Seule ombre au tableau offensif : Mbaye Leye (Waregem), Aloys Nong (Mons) et Dolly Menga (prêté à Saint-Trond) sont partis. Ce qui ne laisse plus beaucoup de choix à José Riga. Ces joueurs auraient pu être utiles, vu le nombre de matches importants qu'il reste à jouer.

Une chose est sûre, il y aura du monde à Sclessin ce dimanche pour assister au Clasico. Tous les meilleurs clubs européens vont envoyer des scouts : le Borussia Dortmund, Shalke 04, Manchester United, Manchester City, FC Barcelone, AC Milan, Benfica, Arsenal,... De quoi motiver encore un peu plus les 22 acteurs de cette rencontre qui a déjà fait couler beaucoup d'encre.

Sportfootmagazine.be

Le Sporting d'Anderlecht L'attaque probable des Mauves : Mbokani en pointe ; Jovanovic à gauche, Suarez au milieu et Gillet à droite (en possession de balle). Ariël Jacobs ne devrait pas changer sa ligne d'attaque par rapport au match du weekend dernier contre Genk (4-2). Et pour cause, les Mauves ont la deuxième meilleure attaque du championnat (48 buts) avec un ratio de deux buts par match. Il n'y a que La Gantoise qui fait mieux cette saison avec 53 goals marqués (2,21 buts/match). Les Anderlechtois jouent en reconversion offensive dans un 4-2-4 avec Milan Jovanovic à gauche et Guillaume Gillet à droite qui viennent assister Dieumerci Mbokani, qui reste seul en pointe quand son équipe n'a pas le ballon. Le Soulier d'or Matias Suarez venant prendre dans ces cas-là le rôle de deuxième attaquant, un peu en retrait du Congolais. Ce système convient parfaitement aux joueurs mauves. Les quatre joueurs offensifs s'en donnent à coeur joie cette saison. Gillet est le meilleur buteur de l'équipe avec 11 buts, suivi de près par Suarez (10). Les compteurs de Jovanovic et Mbokani affichent respectivement 7 et 6 goals. Le danger peut donc venir de partout dans cette attaque en losange qui inspire le respect à toutes les défenses belges, mais également européennes, qui seront amenées à croiser la route des Anderlechtois. Les Mauves disposent donc d'une attaque expérimentée qui joue sur ses qualités intrinsèques. Dieumerci Mbokani, revenu enfin à son meilleur niveau, est un excellent point d'ancrage. Il garde très bien le ballon et permet à tout le bloc anderlechtois de remonter. Le Congolais est un pion essentiel du système créé par Ariël Jacobs. Il focalise l'attention des défenseurs sur lui et libère ainsi Jovanovic, Gillet ou Suarez. Les Mauves adorent jouer dans les petits espaces et savent être patients pour ensuite planter le coup de poignard qui fera mal à l'adversaire. Mais ils peuvent aussi se replier, pour donner confiance à l'adversaire, avant de profiter des espaces laissés pour contre-attaquer rapidement. La vitesse est l'autre grand atout de la ligne offensive bruxelloise. En cas de pépin pour l'un de ces 4 joueurs, Jacobs dispose d'une solution de rechange avec Fernando Canesin ou Tom de Sutter. Reste à savoir comment se comportera le duo Jovanovic-Mbokani pour son grand retour à Sclessin. Les supporters rouches attendent de pied ferme les deux anciens de la maison désormais passés à l'"ennemi". Ils réservent en tout cas un accueil tonitruant au Serbe. "Il va se faire siffler, conspuer pendant 90 minutes, c'est certain. Il devra être fort pour résister à la pression et ne pas péter un câble", explique un membre du Hell Side à La Dernière Heure. Quant à Mbokani, il devrait s'en tirer à moindre frais : "Dieumerci est venu se recueillir à Liège après la fusillade, cela a touché les Liégeois". Pas sûr que les supporters liégeois pensent à ce beau geste si le Congolais marque le but de la victoire... Le Standard de Liège L'attaque probable des Rouches : Cyriac à gauche, Batshuayi à droite. A priori, José Riga ne devrait pas changer sa ligne d'attaque. Le duo d'attaquants Gohi Bi 'Zoro' Cyriac - Michy Batshuayi fonctionne très bien en ce moment et participe à la bonne spirale actuelle du club liégeois. Cyriac est en forme et le coach lui fait de plus en plus confiance cette saison. L'attaquant ivoirien de 22 ans a d'ailleurs déjà joué 17 matches pour 6 buts inscrits depuis le mois d'août. C'est-à-dire quasi autant que la saison dernière (18 matches, 8 buts). Michy Batshuayi est quant à lui LA révélation du Standard. L'attaquant de 19 ans fait beaucoup parler de lui en ce moment. Il a profité de l'indisponibilité de Tchité pour s'imposer comme titulaire et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il claque des buts comme il respire. Par ailleurs, George Leekens a confié à la Dernière Heure qu'il se réjouissait qu'il devienne officiellement Belge : "On sera très heureux quand il aura ses papiers belges. Michy est un joueur au profil très intéressant. On le suit, c'est clair." Voilà qui est dit. Le Standard de Liège devra absolument tout faire pour profiter de la vitesse de pointe de ses deux attaquants. La défense d'Anderlecht a un peu de mal à se retourner et la percussion de Cyriac et Batshuayi pourrait la faire souffrir. José Riga dispose aussi d'une autre option pour sa ligne d'attaque : Mémé Tchité. Le joueur originaire du Burundi a finalement choisi de rester au Standard jusqu'à la fin de la saison. Une bonne nouvelle pour le Standard. Tchité, curieusement blessé depuis quelques semaines, s'est exprimé mardi en conférence de presse. Il s'est dit prêt à jouer ce dimanche contre Anderlecht. "Je suis bien physiquement. Je ressens une petite gêne aux adducteurs dans certains mouvements. Les conditions climatiques n'aident pas quand on revient de blessure." Mais il se dit également prêt à "être sur le banc si José Riga le décide." Seule ombre au tableau offensif : Mbaye Leye (Waregem), Aloys Nong (Mons) et Dolly Menga (prêté à Saint-Trond) sont partis. Ce qui ne laisse plus beaucoup de choix à José Riga. Ces joueurs auraient pu être utiles, vu le nombre de matches importants qu'il reste à jouer. Une chose est sûre, il y aura du monde à Sclessin ce dimanche pour assister au Clasico. Tous les meilleurs clubs européens vont envoyer des scouts : le Borussia Dortmund, Shalke 04, Manchester United, Manchester City, FC Barcelone, AC Milan, Benfica, Arsenal,... De quoi motiver encore un peu plus les 22 acteurs de cette rencontre qui a déjà fait couler beaucoup d'encre.Sportfootmagazine.be