Ou encore ce hors-jeu sifflé contre les Rouches en tout début de deuxième mi-temps, alors que Mémé Tchité se trouvait bel et bien dans son camp au départ de l'action.

Que les pontes du football refusent l'assistance de la vidéo sur pareilles phases, c'est évidemment leur bon droit. Sans quoi, toute sanction du directeur de jeu serait contestée. Mais on peut quand même attendre des assistants qu'ils aident l'arbitre principal sur le terrain.

Or, à ce niveau-là, c'est la misère. Car ni les juges de ligne, ni le 4ème referee n'osent prendre leurs responsabilités. Au point de fausser une rencontre. Ce qui n'est évidemment pas le but...

Bruno Govers, Sport/Foot Magazine

Ou encore ce hors-jeu sifflé contre les Rouches en tout début de deuxième mi-temps, alors que Mémé Tchité se trouvait bel et bien dans son camp au départ de l'action. Que les pontes du football refusent l'assistance de la vidéo sur pareilles phases, c'est évidemment leur bon droit. Sans quoi, toute sanction du directeur de jeu serait contestée. Mais on peut quand même attendre des assistants qu'ils aident l'arbitre principal sur le terrain. Or, à ce niveau-là, c'est la misère. Car ni les juges de ligne, ni le 4ème referee n'osent prendre leurs responsabilités. Au point de fausser une rencontre. Ce qui n'est évidemment pas le but... Bruno Govers, Sport/Foot Magazine