"Nous attendons de voir comment les choses évoluent", commente le manager, au sujet de la nouvelle enceinte qui semble désormais définitivement liée au parking C du Heysel. "Il est à présent question d'une étude économique de faisabilité, et l'on semble se diriger vers un stade avec piste d'athlétisme et tribune rétractable. Nous devons analyser les différentes possibilités techniques. Si le football ne pâtit pas de la présence d'une piste et inversément, nous serons tout à fait prêts à négocier l'affaire. Nous verrons ce qu'il est possible de faire avec les investisseurs et ce que le projet impliquerait financièrement", précise Herman van Holsbeeck, qui assure vouloir "participer de manière positive à la réflexion". Quant au projet d'agrandissement du stade anderlechtois actuel, pas question de le mettre en veille. "Ce projet nous a coûté du temps et beaucoup d'efforts", justifie l'homme fort des Mauves. "Nous continuons donc à y travailler, et nous verrons bien comment les choses évoluent." Les gouvernements fédéral, flamand et bruxellois ont souscrit mercredi au dépôt d'une lettre d'intention par l'Union belge auprès des instances sportives européennes, ouvrant la voie à une candidature de la Belgique à la co-organisation de l'Euro 2020. Un autre document précise que la préférence des régions va à un stade avec piste d'athlétisme. La nouvelle enceinte, indispensable à la réception d'un évènement majeur comme l'Euro, serait entièrement financée par le privé. (Belga)

"Nous attendons de voir comment les choses évoluent", commente le manager, au sujet de la nouvelle enceinte qui semble désormais définitivement liée au parking C du Heysel. "Il est à présent question d'une étude économique de faisabilité, et l'on semble se diriger vers un stade avec piste d'athlétisme et tribune rétractable. Nous devons analyser les différentes possibilités techniques. Si le football ne pâtit pas de la présence d'une piste et inversément, nous serons tout à fait prêts à négocier l'affaire. Nous verrons ce qu'il est possible de faire avec les investisseurs et ce que le projet impliquerait financièrement", précise Herman van Holsbeeck, qui assure vouloir "participer de manière positive à la réflexion". Quant au projet d'agrandissement du stade anderlechtois actuel, pas question de le mettre en veille. "Ce projet nous a coûté du temps et beaucoup d'efforts", justifie l'homme fort des Mauves. "Nous continuons donc à y travailler, et nous verrons bien comment les choses évoluent." Les gouvernements fédéral, flamand et bruxellois ont souscrit mercredi au dépôt d'une lettre d'intention par l'Union belge auprès des instances sportives européennes, ouvrant la voie à une candidature de la Belgique à la co-organisation de l'Euro 2020. Un autre document précise que la préférence des régions va à un stade avec piste d'athlétisme. La nouvelle enceinte, indispensable à la réception d'un évènement majeur comme l'Euro, serait entièrement financée par le privé. (Belga)