Wesley Sonck a connu une très belle carrière. Il a notamment joué à Genk, à l'Ajax, à Mönchengladbach et au Club Bruges. Mais depuis qu'il a quitté la Venise du Nord (en mauvais termes) en mai 2010, il rame. Il s'est recasé au Lierse, où il s'enlise, mois après mois. La saison dernière, il n'y a marqué que six petits buts : anecdotique pour ce buteur né.

Au moment de signer là-bas un contrat juteux, il espérait retrouver l'équipe nationale, mais le staff des Diables n'a jamais pensé à lui. Cette saison, il n'est nulle part. Il n'a disputé que deux matches complets avec le Lierse, il n'a pas scoré une seule fois, le brassard de capitaine lui a été retiré au profit du gardien japonais Eija Kawashima, et pour la rencontre de ce week-end, il n'est même pas dans le noyau.

Le coach, Chris Janssens, signale qu'il possède actuellement des joueurs plus en forme que lui. Sonck affirme qu'il ne comprend pas et qu'il continuera à travailler pour retrouver sa place, mais à 33 ans, il fonce tout droit vers des adieux en mineur.

Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine

Wesley Sonck a connu une très belle carrière. Il a notamment joué à Genk, à l'Ajax, à Mönchengladbach et au Club Bruges. Mais depuis qu'il a quitté la Venise du Nord (en mauvais termes) en mai 2010, il rame. Il s'est recasé au Lierse, où il s'enlise, mois après mois. La saison dernière, il n'y a marqué que six petits buts : anecdotique pour ce buteur né. Au moment de signer là-bas un contrat juteux, il espérait retrouver l'équipe nationale, mais le staff des Diables n'a jamais pensé à lui. Cette saison, il n'est nulle part. Il n'a disputé que deux matches complets avec le Lierse, il n'a pas scoré une seule fois, le brassard de capitaine lui a été retiré au profit du gardien japonais Eija Kawashima, et pour la rencontre de ce week-end, il n'est même pas dans le noyau. Le coach, Chris Janssens, signale qu'il possède actuellement des joueurs plus en forme que lui. Sonck affirme qu'il ne comprend pas et qu'il continuera à travailler pour retrouver sa place, mais à 33 ans, il fonce tout droit vers des adieux en mineur. Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine