"Je ne veux pas vraiment en parler. C'était une journée comme les autres", a dit Maze. "J'ai la conscience tranquille. Je n'ai rien fait de mal, certaines personnes sont jalouses". "Si quelqu'un voulait me distraire, c'est raté", a-t-elle ajouté après avoir porté à 2074 unités son record de points en une saison battu la veille en remportant la descente. La N.1 mondiale a été prévenue par l'organisation la veille et vu débarquer des gardes du corps à son hôtel. Elle a effectué dimanche la reconnaissance du super-G sous la surveillance de policiers sur la piste. "On regrette énormément un tel événement. C'est très très sérieux", a commenté Peter Fischer, responsable du comité d'organisation de l'étape allemande de la Coupe du monde de ski alpin. (CER)

"Je ne veux pas vraiment en parler. C'était une journée comme les autres", a dit Maze. "J'ai la conscience tranquille. Je n'ai rien fait de mal, certaines personnes sont jalouses". "Si quelqu'un voulait me distraire, c'est raté", a-t-elle ajouté après avoir porté à 2074 unités son record de points en une saison battu la veille en remportant la descente. La N.1 mondiale a été prévenue par l'organisation la veille et vu débarquer des gardes du corps à son hôtel. Elle a effectué dimanche la reconnaissance du super-G sous la surveillance de policiers sur la piste. "On regrette énormément un tel événement. C'est très très sérieux", a commenté Peter Fischer, responsable du comité d'organisation de l'étape allemande de la Coupe du monde de ski alpin. (CER)