Le coup d'envoi de ce super-G avait d'abord été reporté de trois heures et demie en raison des mauvaises conditions de visibilité et du vent. Le vainqueur de la Coupe du monde de descente 2012, déporté sur un virage clé du parcours, est allé s'encastrer dans les filets de sécurité, par une impressionnante roulade en avant. L'Autrichien de 32 ans est resté assis là, sans se relever, avant d'être évacué par hélicoptère. Cette chute a mis un point final à cette course qui était déjà mal engagée. Alors que les facéties du temps faisaient craindre une nouvelle annulation des épreuves comme la veille pour les descentes, le Français Gauthier de Tessières, dossard 1, avait eu le feu vert pour s'élancer à 13h00. Le vice-champion du monde a frôlé l'accident, volant sur le virage à mi-parcours, et évitant d'un cheveu les filets de sécurité une fois la ligne d'arrivée passée. Sa course a effrayé d'autres coureurs, qui ont demandé au jury d'envoyer des ouvreurs en piste. L'épreuve a alors repris son cours jusqu'à la chute de Kröll. Gauthier de Tessières était en tête quand la course a été annulée. "Il est dommage de devoir attendre que quelqu'un se blesse pour se poser enfin la question de la santé des skieurs avant celle des intérêts financiers", a déploré le champion du monde 2011, l'Italien Christof Innerhofer. (CER)

Le coup d'envoi de ce super-G avait d'abord été reporté de trois heures et demie en raison des mauvaises conditions de visibilité et du vent. Le vainqueur de la Coupe du monde de descente 2012, déporté sur un virage clé du parcours, est allé s'encastrer dans les filets de sécurité, par une impressionnante roulade en avant. L'Autrichien de 32 ans est resté assis là, sans se relever, avant d'être évacué par hélicoptère. Cette chute a mis un point final à cette course qui était déjà mal engagée. Alors que les facéties du temps faisaient craindre une nouvelle annulation des épreuves comme la veille pour les descentes, le Français Gauthier de Tessières, dossard 1, avait eu le feu vert pour s'élancer à 13h00. Le vice-champion du monde a frôlé l'accident, volant sur le virage à mi-parcours, et évitant d'un cheveu les filets de sécurité une fois la ligne d'arrivée passée. Sa course a effrayé d'autres coureurs, qui ont demandé au jury d'envoyer des ouvreurs en piste. L'épreuve a alors repris son cours jusqu'à la chute de Kröll. Gauthier de Tessières était en tête quand la course a été annulée. "Il est dommage de devoir attendre que quelqu'un se blesse pour se poser enfin la question de la santé des skieurs avant celle des intérêts financiers", a déploré le champion du monde 2011, l'Italien Christof Innerhofer. (CER)