Le Croate Ivica Kostelic est 3e. Neureuther, qui était déjà monté sur la première marche du même podium à Wengen mi-janvier, a empoché la cinquième victoire de sa carrière, un mois après avoir décroché la médaille d'argent aux Mondiaux. Hirscher, le champion du monde de la discipline, a fait honnneur à son statut de meilleur skieur du monde, en achevant sa saison par deux deuxièmes places, en géant samedi et en slalom dimanche. "Je n'aurai jamais pensé que monter sur tous les podiums en une saison - en slalom - c'était quelque chose de possible. J'espère aller encore plus vite l'an prochain", a déclaré l'as de la Wunderteam. Avec 18 podiums cet hiver, dont six victoires, l'Autrichien de 24 ans a inscrit au total 1535 points, soit 309 de plus que son dauphin, le Norvégien Aksel Lund Svindal, qui avait renoncé à disputer cette dernière course. "Marcel est l'homme à battre, et ça fait du bien de voir que sur une dernière course, on peut le battre, a souligné Neureuther. Marcel a complètement mérité son globe". L'Allemand, qui avait réussi le temps de référence de la première manche, s'est imposé avec 36/100e sur Hirscher. (PVO)

Le Croate Ivica Kostelic est 3e. Neureuther, qui était déjà monté sur la première marche du même podium à Wengen mi-janvier, a empoché la cinquième victoire de sa carrière, un mois après avoir décroché la médaille d'argent aux Mondiaux. Hirscher, le champion du monde de la discipline, a fait honnneur à son statut de meilleur skieur du monde, en achevant sa saison par deux deuxièmes places, en géant samedi et en slalom dimanche. "Je n'aurai jamais pensé que monter sur tous les podiums en une saison - en slalom - c'était quelque chose de possible. J'espère aller encore plus vite l'an prochain", a déclaré l'as de la Wunderteam. Avec 18 podiums cet hiver, dont six victoires, l'Autrichien de 24 ans a inscrit au total 1535 points, soit 309 de plus que son dauphin, le Norvégien Aksel Lund Svindal, qui avait renoncé à disputer cette dernière course. "Marcel est l'homme à battre, et ça fait du bien de voir que sur une dernière course, on peut le battre, a souligné Neureuther. Marcel a complètement mérité son globe". L'Allemand, qui avait réussi le temps de référence de la première manche, s'est imposé avec 36/100e sur Hirscher. (PVO)