Sur les cinq géants disputés cette saison, le champion du monde n'en a laissé filer qu'un, celui de Val d'Isère début décembre, à l'Autrichien Marcel Hisrcher. Ce dernier, l'un des rares à pouvoir tenir tête au maestro américain, avait signé le meilleur chrono de la première manche, devant Ligety, et filait vers la victoire avec plus d'une seconde d'avance au dernier temps intermédiaire avant d'accrocher une porte dans le mur final. Ligety a été d'ailleurs le seul parmi les cinq coureurs du peloton de la première manche à résister au second tracé. Les malheurs des prétendants ont profité à Fritz Dopfer qui a remonté de la 8e place à la deuxième marche du podium, tout comme son compatriote Felix Neureuther, de la 9e au 3e rang final, grâce au meilleur temps de la seconde manche. (FABRICE COFFRINI)

Sur les cinq géants disputés cette saison, le champion du monde n'en a laissé filer qu'un, celui de Val d'Isère début décembre, à l'Autrichien Marcel Hisrcher. Ce dernier, l'un des rares à pouvoir tenir tête au maestro américain, avait signé le meilleur chrono de la première manche, devant Ligety, et filait vers la victoire avec plus d'une seconde d'avance au dernier temps intermédiaire avant d'accrocher une porte dans le mur final. Ligety a été d'ailleurs le seul parmi les cinq coureurs du peloton de la première manche à résister au second tracé. Les malheurs des prétendants ont profité à Fritz Dopfer qui a remonté de la 8e place à la deuxième marche du podium, tout comme son compatriote Felix Neureuther, de la 9e au 3e rang final, grâce au meilleur temps de la seconde manche. (FABRICE COFFRINI)