Sur le terrain de la Genoa, les Turinois ont eu du mal. Mais comme d'habitude, ils ont gagné (3-1), malgré l'ouverture du score de Ciro Immobile pour les Génois (18e). La Juve a attendu l'heure de jeu pour égaliser, sur une frappe de Giaccherini en dehors de la surface (61e). Vucinic a donné l'avantage à la Juve sur penalty (78e), avant qu'Asamoah ne parachève la victoire de son équipe, d'un tir à bout portant (84e).

Coaching gagnant pour Carrera : les deux derniers buteurs sont entrés en jeu en deuxième période, preuve que son équipe a du ressort avant de défier en Ligue des champions le tenant du titre Chelsea, à Londres mercredi.

Naples également l'a emporté, contre Parme (3-1). Edinson Cavani a inscrit le premier but des Parthénopéens, sur penalty (3e). Pandev, idéalement servi par Hamsik, a doublé la mise à la 39e minute. D'une tête, Parolo a réduit le score pour les visiteurs (44e), mais Insigne a mis fin à tout suspense (77e).

Plus tôt dans la journée, la Lazio avait également engrangé son troisième succès consécutif, face au Chievo Vérone (3-1). Hernanes a été le principal artisan de la victoire des Biancocelesti, avec un doublé inscrit (5e, 74e), et en étant à l'origine du 3e but de Miroslav Klose.

Un 3 sur 9 insuffisant pour Milan


Déjà à six points derrière ce tiercé gagnant, pointe l'AC Milan (10e), qui a concédé contre l'Atalanta Bergame sa deuxième défaite consécutive à San Siro (0-1), samedi. Et cela trois jours avant la visite d'Anderlecht mardi pour la journée d'ouverture du Groupe C de la Ligue des Champions.

Luca Cigarini (ex-Séville et Naples) a inscrit le seul but du match pour les visiteurs d'une frappe parfaitement croisée du gauche, aux 25 m, suite à un excellent travail de German Denis (64). Après avoir déjà perdu 0-1 à domicile contre la Sampdoria lors de la 1-ère journée, l'AC Milan bute encore contre un adversaire largement à sa portée.

L'addition aurait même pu être plus salée : à 5 minutes de la fin, la frappe de Maxi Moralez, incroyablement seul aux onze mètres, était détournée par Abbiati en corner.

Dans une rencontre soutenue, les Rossoneri n'ont jamais été en mesure de pénétrer le bloc de Bergame. Il a ainsi fallu attendre la 25-ème minute pour voir la première occasion milanaise : une frappe puissante d'El Shaarawy, bien détournée par Consigli (28). Deux minutes plus tard, Ambrosini obligeait une nouvelle fois le portier bergamasque à s'interposer, d'un tir armé en dehors de la surface de réparation.

La seconde période fut à l'image de la première : le Milan, incapable de servir dans de bonnes conditions ses attaquants (certes bien entourés par la défense de l'Atalanta), a procédé essentiellement par des tirs lointains. En vain. Malgré les assauts répétés des joueurs de Massimiliano Allegri dans le dernier quart d'heure, les Bergamasques ont réussi à préserver leur avantage et ainsi engranger leur premier succès de la saison.

Pour Milan, le bilan comptable ne change pas, et il est maigre : trois points après trois journées. Il faudra présenter un autre visage contre Anderlecht, pas tellement brillant non plus samedi au Lierse (1-1).

La Samp sans faire de bruit

L'Inter, en revanche, s'est imposée en soirée, dimanche,sur la pelouse du Torino (2-0) et remonte à la 5e place, à trois points de la tête. Défaits par l'AS Rome à domicile lors de la précédente journée, les Nerazzurri se sont relancés avec des buts de Milito, d'une superbe frappe de dans le petit filet (13e), et de Cassano, entré en jeu en seconde période et auteur d'un tir en pivot dans la surface (83e).

Sans faire de bruit, la Sampdoria a, comme le trio de tête, enchaîné une troisième victoire d'affilée, en s'imposant contre un autre promu, Pescara (2-3), grâce notamment au doublé de Maxi Lopez. La Samp' est 4e avec huit points et non neuf, en raison du point de pénalité qui lui a été infligé pour son implication dans une affaire relative aux paris truqués.

L'AS Rome (6e), aux deux visages, s'est inclinée contre Bologne (2-3). Les Romains ont d'abord mené 2-0 au terme d'une première période enlevée, où s'est notamment illustré Francesco Totti, à l'origine du premier but, avec un tir sur la transversale repris victorieusement par Florenzi (6e). La Louve s'est ensuite écroulée en seconde période, encaissant deux buts coup sur coup, par Gilardino (72e), puis par Diamanti (73e), avant que le même Gilardino ne profite d'une erreur de Stekelenburg pour donner la victoire aux Bolognais (90+1).

Au 5e rang se retrouve la Fiorentina, qui a battu Catane (2-0) dans un match où Jovetic a encore marqué, et délivré une passe décisive au revenant Luca Toni.

Chez les équipes en difficultés, la lanterne rouge Sienne et l'Udinese (17e) ont fait match nul 2-2.

Enfin, malgré le nul obtenu contre Cagliari samedi, l'entraîneur de Palerme, Giuseppe Sannino, a été remercié dimanche soir par son président. Il est remplacé par Gian Piero Gasperini, qui prendra ses fonctions dès mardi. Sannino est le premier entraîneur à être remercié cette saison en Serie A.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Sur le terrain de la Genoa, les Turinois ont eu du mal. Mais comme d'habitude, ils ont gagné (3-1), malgré l'ouverture du score de Ciro Immobile pour les Génois (18e). La Juve a attendu l'heure de jeu pour égaliser, sur une frappe de Giaccherini en dehors de la surface (61e). Vucinic a donné l'avantage à la Juve sur penalty (78e), avant qu'Asamoah ne parachève la victoire de son équipe, d'un tir à bout portant (84e). Coaching gagnant pour Carrera : les deux derniers buteurs sont entrés en jeu en deuxième période, preuve que son équipe a du ressort avant de défier en Ligue des champions le tenant du titre Chelsea, à Londres mercredi. Naples également l'a emporté, contre Parme (3-1). Edinson Cavani a inscrit le premier but des Parthénopéens, sur penalty (3e). Pandev, idéalement servi par Hamsik, a doublé la mise à la 39e minute. D'une tête, Parolo a réduit le score pour les visiteurs (44e), mais Insigne a mis fin à tout suspense (77e). Plus tôt dans la journée, la Lazio avait également engrangé son troisième succès consécutif, face au Chievo Vérone (3-1). Hernanes a été le principal artisan de la victoire des Biancocelesti, avec un doublé inscrit (5e, 74e), et en étant à l'origine du 3e but de Miroslav Klose. Un 3 sur 9 insuffisant pour Milan Déjà à six points derrière ce tiercé gagnant, pointe l'AC Milan (10e), qui a concédé contre l'Atalanta Bergame sa deuxième défaite consécutive à San Siro (0-1), samedi. Et cela trois jours avant la visite d'Anderlecht mardi pour la journée d'ouverture du Groupe C de la Ligue des Champions. Luca Cigarini (ex-Séville et Naples) a inscrit le seul but du match pour les visiteurs d'une frappe parfaitement croisée du gauche, aux 25 m, suite à un excellent travail de German Denis (64). Après avoir déjà perdu 0-1 à domicile contre la Sampdoria lors de la 1-ère journée, l'AC Milan bute encore contre un adversaire largement à sa portée. L'addition aurait même pu être plus salée : à 5 minutes de la fin, la frappe de Maxi Moralez, incroyablement seul aux onze mètres, était détournée par Abbiati en corner. Dans une rencontre soutenue, les Rossoneri n'ont jamais été en mesure de pénétrer le bloc de Bergame. Il a ainsi fallu attendre la 25-ème minute pour voir la première occasion milanaise : une frappe puissante d'El Shaarawy, bien détournée par Consigli (28). Deux minutes plus tard, Ambrosini obligeait une nouvelle fois le portier bergamasque à s'interposer, d'un tir armé en dehors de la surface de réparation. La seconde période fut à l'image de la première : le Milan, incapable de servir dans de bonnes conditions ses attaquants (certes bien entourés par la défense de l'Atalanta), a procédé essentiellement par des tirs lointains. En vain. Malgré les assauts répétés des joueurs de Massimiliano Allegri dans le dernier quart d'heure, les Bergamasques ont réussi à préserver leur avantage et ainsi engranger leur premier succès de la saison.Pour Milan, le bilan comptable ne change pas, et il est maigre : trois points après trois journées. Il faudra présenter un autre visage contre Anderlecht, pas tellement brillant non plus samedi au Lierse (1-1). La Samp sans faire de bruit L'Inter, en revanche, s'est imposée en soirée, dimanche,sur la pelouse du Torino (2-0) et remonte à la 5e place, à trois points de la tête. Défaits par l'AS Rome à domicile lors de la précédente journée, les Nerazzurri se sont relancés avec des buts de Milito, d'une superbe frappe de dans le petit filet (13e), et de Cassano, entré en jeu en seconde période et auteur d'un tir en pivot dans la surface (83e). Sans faire de bruit, la Sampdoria a, comme le trio de tête, enchaîné une troisième victoire d'affilée, en s'imposant contre un autre promu, Pescara (2-3), grâce notamment au doublé de Maxi Lopez. La Samp' est 4e avec huit points et non neuf, en raison du point de pénalité qui lui a été infligé pour son implication dans une affaire relative aux paris truqués. L'AS Rome (6e), aux deux visages, s'est inclinée contre Bologne (2-3). Les Romains ont d'abord mené 2-0 au terme d'une première période enlevée, où s'est notamment illustré Francesco Totti, à l'origine du premier but, avec un tir sur la transversale repris victorieusement par Florenzi (6e). La Louve s'est ensuite écroulée en seconde période, encaissant deux buts coup sur coup, par Gilardino (72e), puis par Diamanti (73e), avant que le même Gilardino ne profite d'une erreur de Stekelenburg pour donner la victoire aux Bolognais (90+1). Au 5e rang se retrouve la Fiorentina, qui a battu Catane (2-0) dans un match où Jovetic a encore marqué, et délivré une passe décisive au revenant Luca Toni. Chez les équipes en difficultés, la lanterne rouge Sienne et l'Udinese (17e) ont fait match nul 2-2. Enfin, malgré le nul obtenu contre Cagliari samedi, l'entraîneur de Palerme, Giuseppe Sannino, a été remercié dimanche soir par son président. Il est remplacé par Gian Piero Gasperini, qui prendra ses fonctions dès mardi. Sannino est le premier entraîneur à être remercié cette saison en Serie A. Sportfootmagazine.be, avec Belga