"Si je dois faire le bilan de ce que j'ai déjà vécu depuis le début saison, je crois que je peux dire que j'ai bien travaillé cet hiver", a déclaré Sepp Vanmarcke. "Tout a bien commencé avec cette quatrième place dans le Circuit Het Nieuwsblad. Je me suis testé sur le Mont Kemmel, mais comme je le craignais, le temps ne fut pas un allié. Il faisait trop ensoleillé et pas assez venteux. Par mauvais temps, une accélération de tempo aurait été beaucoup plus douloureuse pour tout le monde. Pour mon coéquipier Lars Boom, tout semble aller bien également. Évidemment, la blessure au coude n'est pas idéale pour rouler sur les pavés et dans les monts flandriens mais il fait des progrès. Dois-je maintenant taper du poing sur la table pour réclamer un statut de leader dans l'équipe? Non, absolument pas. Je n'ai pas d'exigences particulières." (Belga)

"Si je dois faire le bilan de ce que j'ai déjà vécu depuis le début saison, je crois que je peux dire que j'ai bien travaillé cet hiver", a déclaré Sepp Vanmarcke. "Tout a bien commencé avec cette quatrième place dans le Circuit Het Nieuwsblad. Je me suis testé sur le Mont Kemmel, mais comme je le craignais, le temps ne fut pas un allié. Il faisait trop ensoleillé et pas assez venteux. Par mauvais temps, une accélération de tempo aurait été beaucoup plus douloureuse pour tout le monde. Pour mon coéquipier Lars Boom, tout semble aller bien également. Évidemment, la blessure au coude n'est pas idéale pour rouler sur les pavés et dans les monts flandriens mais il fait des progrès. Dois-je maintenant taper du poing sur la table pour réclamer un statut de leader dans l'équipe? Non, absolument pas. Je n'ai pas d'exigences particulières." (Belga)