Dries Mertens a réussi un début de saison extraordinaire avec le PSV, multipliant les buts et les assists - 12 goals et 8 passes décisives jusqu'à présent. Depuis quelques semaines, il est toutefois beaucoup moins efficace. Voetbal International a analysé dans le détail ses statistiques des dernières saisons (depuis 2007-2008) et en ressort quelques conclusions intéressantes.

Mertens, un "joueur de beau temps" ?
Au cours des 7 premières journées, Mertens a marqué 11 fois et donné 5 assists. Rien d'étonnant, selon VI: depuis 2007-2008, il est le joueur le plus efficace du championnat hollandais (d'abord avec Apeldoorn, ensuite Utrecht, aujourd'hui PSV) sur les mois d'août, septembre et mai. Le magazine lui colle dès lors l'étiquette de "joueur de beau temps"...

Pas décisif contre les "grands"
Autre conclusion intéressante, son bilan contre les grands clubs : largement insuffisant. Sur 18 matches de haut niveau, il a délivré 5 assists mais n'a pas marqué une seule fois. Les matches en question opposaient l'équipe de Mertens à l'Ajax, au PSV, à Twente, à Liverpool et à Naples.

En plus d'être un footballeur efficace seulement quand il fait beau, Mertens n'est donc décisif que face aux équipes de moindre niveau. Intéressant à constater aussi: en 7 matches avec les Diables Rouges, le compteur de Mertens est toujours bloqué à zéro but.

Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine

Dries Mertens a réussi un début de saison extraordinaire avec le PSV, multipliant les buts et les assists - 12 goals et 8 passes décisives jusqu'à présent. Depuis quelques semaines, il est toutefois beaucoup moins efficace. Voetbal International a analysé dans le détail ses statistiques des dernières saisons (depuis 2007-2008) et en ressort quelques conclusions intéressantes. Mertens, un "joueur de beau temps" ? Au cours des 7 premières journées, Mertens a marqué 11 fois et donné 5 assists. Rien d'étonnant, selon VI: depuis 2007-2008, il est le joueur le plus efficace du championnat hollandais (d'abord avec Apeldoorn, ensuite Utrecht, aujourd'hui PSV) sur les mois d'août, septembre et mai. Le magazine lui colle dès lors l'étiquette de "joueur de beau temps"... Pas décisif contre les "grands" Autre conclusion intéressante, son bilan contre les grands clubs : largement insuffisant. Sur 18 matches de haut niveau, il a délivré 5 assists mais n'a pas marqué une seule fois. Les matches en question opposaient l'équipe de Mertens à l'Ajax, au PSV, à Twente, à Liverpool et à Naples. En plus d'être un footballeur efficace seulement quand il fait beau, Mertens n'est donc décisif que face aux équipes de moindre niveau. Intéressant à constater aussi: en 7 matches avec les Diables Rouges, le compteur de Mertens est toujours bloqué à zéro but. Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine