Dans l'absolu, c'est évidemment petit de la part d'Eupen d'essayer d'assurer son maintien en évoquant le cas d'un jeune joueur du Lierse, dont le nom était couché sur la feuille de match contre Malines mais qui n'est pas monté au jeu et n'a donc en aucun cas influencé le résultat. Mais Manfred Theissen n'a jamais caché qu'une descente en D2 serait une catastrophe pour le club, vu les dépenses qui ont dû être consenties, et on peut comprendre qu'il utilise tous les moyens pour essayer de se sauver. Quitte à mentir sur la date où la plainte aurait été déposée ? Là est toute la question.

Des cas comme celui de Jason, il y a en sans doute eu beaucoup cette saison, à cause de tous les matches remis. A la date où les matches se sont joués, les clubs ne pouvaient pas aligner leurs recrues du mercato et ont donc dû puiser dans leur réservoir de jeunes pour compléter leur effectif. Les jeunes joueurs de Charleroi, qui ont effectué leurs premiers pas en D1 lors de la visite du Cercle de Bruges mercredi passé, avaient-ils tous leur licence D1 à la date où le match aurait dû initialement se jouer, c'est-à-dire en décembre ? Idem pour Saint-Trond et peut-être aussi pour... Malines, qui a eu de nombreux matches remis. Ce qui pourrait expliquer pourquoi les Malinois n'ont pas déposé plainte eux-mêmes contre le Lierse.

Daniel Devos

Dans l'absolu, c'est évidemment petit de la part d'Eupen d'essayer d'assurer son maintien en évoquant le cas d'un jeune joueur du Lierse, dont le nom était couché sur la feuille de match contre Malines mais qui n'est pas monté au jeu et n'a donc en aucun cas influencé le résultat. Mais Manfred Theissen n'a jamais caché qu'une descente en D2 serait une catastrophe pour le club, vu les dépenses qui ont dû être consenties, et on peut comprendre qu'il utilise tous les moyens pour essayer de se sauver. Quitte à mentir sur la date où la plainte aurait été déposée ? Là est toute la question. Des cas comme celui de Jason, il y a en sans doute eu beaucoup cette saison, à cause de tous les matches remis. A la date où les matches se sont joués, les clubs ne pouvaient pas aligner leurs recrues du mercato et ont donc dû puiser dans leur réservoir de jeunes pour compléter leur effectif. Les jeunes joueurs de Charleroi, qui ont effectué leurs premiers pas en D1 lors de la visite du Cercle de Bruges mercredi passé, avaient-ils tous leur licence D1 à la date où le match aurait dû initialement se jouer, c'est-à-dire en décembre ? Idem pour Saint-Trond et peut-être aussi pour... Malines, qui a eu de nombreux matches remis. Ce qui pourrait expliquer pourquoi les Malinois n'ont pas déposé plainte eux-mêmes contre le Lierse. Daniel Devos