L'Australienne Samantha Stosur a remporté son premier tournoi du Grand Chelem de tennis en battant l'Américaine Serena Williams 6-2, 6-3, dimanche à New York en finale de l'US Open.

"J'étais dans un de mes meilleurs jours", a dit Stosur après sa belle victoire. "C'est un rêve qui se réalise." Stosur, 27 ans et tête de série N.9, avait été finaliste de Roland-Garros l'an passé. Elle est la première Australienne à s'imposer en Grand Chelem depuis Evonne Goolagong à Wimbledon en 1980.

Serena Williams était largement favorite malgré sa tête de série N.28 après être arrivée en finale sans perdre un set.

L'Américaine aux 13 titres du Grand Chelem a toutefois paru complètement éteinte en début de match, commettant de nombreuses fautes directes (25 au total) et ne parvenant pas à s'appuyer sur son service (52% de premières balles). Elle a réagi en début de deuxième set mais l'Australienne a tenu bon en faisant le break à 3-3 pour s'envoler vers la victoire en 1 h 13 min.

"Sam a super bien joué, j'ai fait de mon mieux mais elle a répondu par plein de coups gagnants", a expliqué Williams. "Il y a six mois j'étais à l'hôpital et je ne pensais jamais pouvoir être là en finale. A cette époque, je ne savais même pas si je pourrais tenir debout (six mois plus tard)..." Après sa victoire à Wimbledon en 2010, Williams avait été opérée à deux reprises au pied droit puis avait été victime d'une embolie pulmonaire en février dernier.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'Australienne Samantha Stosur a remporté son premier tournoi du Grand Chelem de tennis en battant l'Américaine Serena Williams 6-2, 6-3, dimanche à New York en finale de l'US Open. "J'étais dans un de mes meilleurs jours", a dit Stosur après sa belle victoire. "C'est un rêve qui se réalise." Stosur, 27 ans et tête de série N.9, avait été finaliste de Roland-Garros l'an passé. Elle est la première Australienne à s'imposer en Grand Chelem depuis Evonne Goolagong à Wimbledon en 1980. Serena Williams était largement favorite malgré sa tête de série N.28 après être arrivée en finale sans perdre un set. L'Américaine aux 13 titres du Grand Chelem a toutefois paru complètement éteinte en début de match, commettant de nombreuses fautes directes (25 au total) et ne parvenant pas à s'appuyer sur son service (52% de premières balles). Elle a réagi en début de deuxième set mais l'Australienne a tenu bon en faisant le break à 3-3 pour s'envoler vers la victoire en 1 h 13 min. "Sam a super bien joué, j'ai fait de mon mieux mais elle a répondu par plein de coups gagnants", a expliqué Williams. "Il y a six mois j'étais à l'hôpital et je ne pensais jamais pouvoir être là en finale. A cette époque, je ne savais même pas si je pourrais tenir debout (six mois plus tard)..." Après sa victoire à Wimbledon en 2010, Williams avait été opérée à deux reprises au pied droit puis avait été victime d'une embolie pulmonaire en février dernier. Sportfootmagazine.be, avec Belga