Le Club de Bruges a fêté contre Saint-Trond sa quatrième victoire consécutive sur le score de 1-0, après ses trois précédents succès contre le Cercle, au Lierse et à Westerlo. Ariël Jacobs a intérêt à relancer au plus vite son équipe d'Anderlecht.

Derniers et en lutte pour leur survie en D1, les Trudonnaires ont toutefois chèrement vendu leur peau. Leur entraîneur Franky Van der Elst connaît en effet par coeur la maison bleue et noire qu'il a fréquentée pendant de longues années comme joueur puis entraîneur-adjoint. Il était cependant privé des précieux services de Gregory Dufer, malade.

Dirar a fait exploser le stade dès la 17e minute, mais l'arbitre Bultynck a annulé le point pour hors-jeu. Ce n'était que partie remise, pensait-on. Mais Reza, qui tira en plein sur Jorgacevic (25e), se chargea de rappeler à tout le monde qu'un match n'est jamais joué d'avance. Les Canaris atteignirent d'ailleurs la pause sans dommage, ni grosse frayeur.

Ils allaient encore tenir 11 minutes, avant d'être piégés par Vleminckx, très opportuniste de la tête sur un bon centre de Dirar. Une mésentente aurait ensuite tout pu remettre en question à la 73e, mais Bertjens n'en profita pas.

Le choc Anderlecht - FC Brugeois est programmé juste après la trêve de noël, le 15 janvier lors de la 20-ème journée.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le Club de Bruges a fêté contre Saint-Trond sa quatrième victoire consécutive sur le score de 1-0, après ses trois précédents succès contre le Cercle, au Lierse et à Westerlo. Ariël Jacobs a intérêt à relancer au plus vite son équipe d'Anderlecht. Derniers et en lutte pour leur survie en D1, les Trudonnaires ont toutefois chèrement vendu leur peau. Leur entraîneur Franky Van der Elst connaît en effet par coeur la maison bleue et noire qu'il a fréquentée pendant de longues années comme joueur puis entraîneur-adjoint. Il était cependant privé des précieux services de Gregory Dufer, malade. Dirar a fait exploser le stade dès la 17e minute, mais l'arbitre Bultynck a annulé le point pour hors-jeu. Ce n'était que partie remise, pensait-on. Mais Reza, qui tira en plein sur Jorgacevic (25e), se chargea de rappeler à tout le monde qu'un match n'est jamais joué d'avance. Les Canaris atteignirent d'ailleurs la pause sans dommage, ni grosse frayeur. Ils allaient encore tenir 11 minutes, avant d'être piégés par Vleminckx, très opportuniste de la tête sur un bon centre de Dirar. Une mésentente aurait ensuite tout pu remettre en question à la 73e, mais Bertjens n'en profita pas. Le choc Anderlecht - FC Brugeois est programmé juste après la trêve de noël, le 15 janvier lors de la 20-ème journée. Sportfootmagazine.be, avec Belga