Benoît Morrenne ne démissionne pas mais fait un pas de côté. Il reste membre de l'asbl STVV. Cette asbl sera reprise par Bart Lammens, actionnaire majoritaire d'une société anonyme en voie de création.

Saint-Trond avait annoncé lundi que Morrenne démissionnait du club ce que l'intéressé avait ensuite nié, déclarant plutôt avoir été renvoyé.

Lors d'une conférence de presse, ce mercredi, le STVV a reconnu que les autres administrateurs avaient mal interprété l'attitude de Morrenne. "Nous espérons ainsi ramener le calme au Staaien et que l'attention sera de nouveau portée au plan sportif", a déclaré Donvil. "Dans l'intérêt du club et de toutes les parties, cela n'a aucun sens de s'attaquer l'un l'autre. Nous voulons rester amis et travailler ensemble au maintien en division 1."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Benoît Morrenne ne démissionne pas mais fait un pas de côté. Il reste membre de l'asbl STVV. Cette asbl sera reprise par Bart Lammens, actionnaire majoritaire d'une société anonyme en voie de création. Saint-Trond avait annoncé lundi que Morrenne démissionnait du club ce que l'intéressé avait ensuite nié, déclarant plutôt avoir été renvoyé. Lors d'une conférence de presse, ce mercredi, le STVV a reconnu que les autres administrateurs avaient mal interprété l'attitude de Morrenne. "Nous espérons ainsi ramener le calme au Staaien et que l'attention sera de nouveau portée au plan sportif", a déclaré Donvil. "Dans l'intérêt du club et de toutes les parties, cela n'a aucun sens de s'attaquer l'un l'autre. Nous voulons rester amis et travailler ensemble au maintien en division 1." Sportfootmagazine.be, avec Belga