"Pour nous cela se jouera plus tard en appel", a en effet déjà annoncé Vermeersch, toujours à la recherche d'investisseurs pour combler le déficit du club et renflouer les caisses. Celles-ci sont à ce point vides que les joueurs n'en peuvent plus d'attendre leurs salaires et ont encore fait grève mardi après-midi. "On n'aura pas la licence et on tentera de l'obtenir en appel, grâce aux soutiens financiers que j'espère récolter d'ici là..." Cela fait plusieurs années que Vermeersch dénonce le "mouroir de la division deux" et effectivement, le RWDM, certes le cas le plus préoccupant, ne devrait pas pour autant être le seul club de la série à se voir refuser la licence jeudi soir. "C'est même une certitude", prévient l'entrepreneur de Ternat. Consciente du problème, la fédération envisage des réformes et solutions. "Un peu tard", grince Vermeersch. "La situation actuelle est en tout cas invivable..." Neuf clubs de D2 auraient été prévenus par la commission des licences que leur dossier étaient incomplet. Seuls Westerlo, Mouscron-Peruwelz, Lommel, Geel, Dessel, Roulers, Heist et l'Excelsior Virton seraient tout à fait en règle. Les clubs définitivement recalés devront évoluer en D3 la saison prochaine. (Belga)

"Pour nous cela se jouera plus tard en appel", a en effet déjà annoncé Vermeersch, toujours à la recherche d'investisseurs pour combler le déficit du club et renflouer les caisses. Celles-ci sont à ce point vides que les joueurs n'en peuvent plus d'attendre leurs salaires et ont encore fait grève mardi après-midi. "On n'aura pas la licence et on tentera de l'obtenir en appel, grâce aux soutiens financiers que j'espère récolter d'ici là..." Cela fait plusieurs années que Vermeersch dénonce le "mouroir de la division deux" et effectivement, le RWDM, certes le cas le plus préoccupant, ne devrait pas pour autant être le seul club de la série à se voir refuser la licence jeudi soir. "C'est même une certitude", prévient l'entrepreneur de Ternat. Consciente du problème, la fédération envisage des réformes et solutions. "Un peu tard", grince Vermeersch. "La situation actuelle est en tout cas invivable..." Neuf clubs de D2 auraient été prévenus par la commission des licences que leur dossier étaient incomplet. Seuls Westerlo, Mouscron-Peruwelz, Lommel, Geel, Dessel, Roulers, Heist et l'Excelsior Virton seraient tout à fait en règle. Les clubs définitivement recalés devront évoluer en D3 la saison prochaine. (Belga)