Pour le match amical contre la Russie, Georges Leekens a fait la part belle aux attaquants: 8 sur un total de 23 joueurs. A trois exceptions près, tout le gratin offensif de notre football a été réquisitionné. Igor de Camargo et Tom De Sutter, qui viennent de reprendre le collier, devront encore patienter un peu avant de retrouver leur place dans le noyau des Diables. Idem pour Yassine El Ghanassy, victime de l'abondance des biens sur les côtés puisque Eden Hazard, Jonathan Legear ainsi que le revenant Kevin Mirallas entrent en ligne de compte dans ces secteurs.

Le sélectionneur a ratissé large chez les hommes en forme car, outre l'ex-Stéphanois, qui pète des flammes actuellement à l'Olimpiacos, il a retenu également Björn Vleminckx, qui occupe actuellement la première place ex-aequo au classement des buteurs aux Pays-Bas (11 buts). Cette richesse offensive devrait permettre au coach fédéral de tester l'une ou l'autre variante (4-4-2, 4-3-3, 4-5-1) face à une formation qui constitue quand même la dixième puissance du football mondial.

Par rapport aux matches contre le Kazakhstan et l'Autriche, le sélectionneur a fait logiquement l'impasse sur des blessés (Kevin De Bruyne et Olivier Deschacht), des joueurs en méforme (Logan Bailly et Dedryck Boyata) ou non-titulaire (Jelle Van Damme). Il en a profité pour appeler deux nouvelles têtes: Simon Mignolet et Vadis Odjidja Ofoe. Le premier, qui vient de perdre sa place de n°1 à Sunderland après avoir livré quelques prestations de haut vol, devrait simplement humer l'atmosphère. Théoriquement, en l'absence de Bailly, le poste devrait être attribué à Silvio Proto, auteur du meilleur début de saison de sa carrière.

Quant à l'appel fait à Odjidja, il constitue non seulement une récompense pour ses bonnes prestations avec le Club de Bruges mais est aussi une indication que le football belge compte sur lui. De père ghanéen et de mère belge, le milieu brugeois a le choix entre les Diables et les Black Stars, quarts de finaliste du dernier Mondial en Afrique du Sud. Cette sélection est une façon de le sensibiliser et l'entraîneur national compte répéter la démarche auprès de Nacer Chadli. Le superbe ailier gauche de Twente hésite toujours entre la terre de ses ancêtres, le Maroc, et la Belgique où il a grandi.

La sélection pour Russie-Belgique, qui se jouera à 17 heures (heure belge) et sera diffusé en direct sur La Deux:

Gardiens: Jean-François Gillet, Proto, Mignolet;
Défenseurs: Alderweireld, Ciman, Kompany, Lombaerts, Pocognoli, Van Buyten;
Médians: Defour, Fellaini, Odjidja, Simons, Vertonghen, Witsel;
Attaquants: Dembélé, Hazard, Legear, Lukaku, Mirallas, Ogunjimi, Vleminckx, Vossen.

Bruno Govers

Pour le match amical contre la Russie, Georges Leekens a fait la part belle aux attaquants: 8 sur un total de 23 joueurs. A trois exceptions près, tout le gratin offensif de notre football a été réquisitionné. Igor de Camargo et Tom De Sutter, qui viennent de reprendre le collier, devront encore patienter un peu avant de retrouver leur place dans le noyau des Diables. Idem pour Yassine El Ghanassy, victime de l'abondance des biens sur les côtés puisque Eden Hazard, Jonathan Legear ainsi que le revenant Kevin Mirallas entrent en ligne de compte dans ces secteurs. Le sélectionneur a ratissé large chez les hommes en forme car, outre l'ex-Stéphanois, qui pète des flammes actuellement à l'Olimpiacos, il a retenu également Björn Vleminckx, qui occupe actuellement la première place ex-aequo au classement des buteurs aux Pays-Bas (11 buts). Cette richesse offensive devrait permettre au coach fédéral de tester l'une ou l'autre variante (4-4-2, 4-3-3, 4-5-1) face à une formation qui constitue quand même la dixième puissance du football mondial. Par rapport aux matches contre le Kazakhstan et l'Autriche, le sélectionneur a fait logiquement l'impasse sur des blessés (Kevin De Bruyne et Olivier Deschacht), des joueurs en méforme (Logan Bailly et Dedryck Boyata) ou non-titulaire (Jelle Van Damme). Il en a profité pour appeler deux nouvelles têtes: Simon Mignolet et Vadis Odjidja Ofoe. Le premier, qui vient de perdre sa place de n°1 à Sunderland après avoir livré quelques prestations de haut vol, devrait simplement humer l'atmosphère. Théoriquement, en l'absence de Bailly, le poste devrait être attribué à Silvio Proto, auteur du meilleur début de saison de sa carrière. Quant à l'appel fait à Odjidja, il constitue non seulement une récompense pour ses bonnes prestations avec le Club de Bruges mais est aussi une indication que le football belge compte sur lui. De père ghanéen et de mère belge, le milieu brugeois a le choix entre les Diables et les Black Stars, quarts de finaliste du dernier Mondial en Afrique du Sud. Cette sélection est une façon de le sensibiliser et l'entraîneur national compte répéter la démarche auprès de Nacer Chadli. Le superbe ailier gauche de Twente hésite toujours entre la terre de ses ancêtres, le Maroc, et la Belgique où il a grandi. La sélection pour Russie-Belgique, qui se jouera à 17 heures (heure belge) et sera diffusé en direct sur La Deux: Gardiens: Jean-François Gillet, Proto, Mignolet; Défenseurs: Alderweireld, Ciman, Kompany, Lombaerts, Pocognoli, Van Buyten; Médians: Defour, Fellaini, Odjidja, Simons, Vertonghen, Witsel; Attaquants: Dembélé, Hazard, Legear, Lukaku, Mirallas, Ogunjimi, Vleminckx, Vossen. Bruno Govers