Les All Blacks, sacrés en 1987 et 2011, rejoignent ainsi l'Australie (1991, 1999) et l'Afrique du Sud (1995, 2007) au premier rang des nations les plus titrées. A l'inverse, les Français, battus par la Nouvelle-Zélande (29-9) en 1987, puis par l'Australie (35-12) en 1999, s'inclinent pour la troisième fois en finale.

Les All Blacks comptaient cinq points d'avance à la mi-temps grâce à un essai du pilier Tony Woodcock, servi après une déviation en touche de Jerome Kaino à cinq mètres de la ligne française (15-ème). Plutôt dominateurs, les Néo-Zélandais avaient su profiter de la seule faute d'inattention de la défense française. Leur buteur Piri Weepu a en revanche laissé filer 8 points (2 pénalités, une transformation) en première période.

Chaque équipe a perdu son ouvreur au cours des quarante premières minutes. Le Français Morgan Parra est sorti groggy après un coup de genou de Richie McCaw (23) alors qu'Aaron Cruden, 3-ème numéro 10 des All Blacks depuis le début du Mondial, a quitté le terrain, touché au genou (34-ème).

Les Français ont inscrit leur unique essai du match (47-ème) par leur capitaine Thierry Dusautoir, à la suite d'un beau renversement d'attaque. Revenus à un point (8-7), ils ne sont jamais parvenus à franchir la ligne défensive néo-zélandaise en fin de match, malgré une possession du ballon largement favorable.

Sportfootmagazine, avec Belga

Les All Blacks, sacrés en 1987 et 2011, rejoignent ainsi l'Australie (1991, 1999) et l'Afrique du Sud (1995, 2007) au premier rang des nations les plus titrées. A l'inverse, les Français, battus par la Nouvelle-Zélande (29-9) en 1987, puis par l'Australie (35-12) en 1999, s'inclinent pour la troisième fois en finale.Les All Blacks comptaient cinq points d'avance à la mi-temps grâce à un essai du pilier Tony Woodcock, servi après une déviation en touche de Jerome Kaino à cinq mètres de la ligne française (15-ème). Plutôt dominateurs, les Néo-Zélandais avaient su profiter de la seule faute d'inattention de la défense française. Leur buteur Piri Weepu a en revanche laissé filer 8 points (2 pénalités, une transformation) en première période.Chaque équipe a perdu son ouvreur au cours des quarante premières minutes. Le Français Morgan Parra est sorti groggy après un coup de genou de Richie McCaw (23) alors qu'Aaron Cruden, 3-ème numéro 10 des All Blacks depuis le début du Mondial, a quitté le terrain, touché au genou (34-ème).Les Français ont inscrit leur unique essai du match (47-ème) par leur capitaine Thierry Dusautoir, à la suite d'un beau renversement d'attaque. Revenus à un point (8-7), ils ne sont jamais parvenus à franchir la ligne défensive néo-zélandaise en fin de match, malgré une possession du ballon largement favorable.Sportfootmagazine, avec Belga