Les puristes sont soulagés. Le mythique tournoi de tennis de Roland-Garros aura encore toujours lieu à Paris sur le site de la Porte d'Auteuil. C'est la décision qui a été prise dimanche par l'Assemblée générale de la Fédération française de Tennis.

"Les élus de la Fédération française de Tennis, réunis ce week-end en Assemblée générale, ont choisi le projet porté par la Ville de Paris, prévoyant l'agrandissement et la modernisation du site historique de la Porte d'Auteuil, pour le nouveau stade Roland-Garros", a indiqué la FFT dans un communiqué.

Les élus ont donc fait le choix de la tradition aux dépens de la modernité. Vieillissant et trop petit, le site de la Porte d'Auteuil ne soutenait plus la comparaison avec les autres volées du Grand Chelem de Melbourne, Londres et New York. Le site verra donc sa superficie étendue de 8,5 à 13,5 hectares.

Le projet, qui avait besoin de 66% des suffrages pour être retenu dès ce dimanche, a raflé la mise en "finale" face au projet d'implantation à Marne-la-Vallée. Le projet de Gonesse avait été éliminé au premier tour, celui de Versailles au deuxième.

Ce vote confirme les recommandations du comité de direction de la FFT qui avait fait part de sa nette préférence pour le projet parisien dès vendredi.

Sportfootmagazine.be avec Belga

Les puristes sont soulagés. Le mythique tournoi de tennis de Roland-Garros aura encore toujours lieu à Paris sur le site de la Porte d'Auteuil. C'est la décision qui a été prise dimanche par l'Assemblée générale de la Fédération française de Tennis. "Les élus de la Fédération française de Tennis, réunis ce week-end en Assemblée générale, ont choisi le projet porté par la Ville de Paris, prévoyant l'agrandissement et la modernisation du site historique de la Porte d'Auteuil, pour le nouveau stade Roland-Garros", a indiqué la FFT dans un communiqué. Les élus ont donc fait le choix de la tradition aux dépens de la modernité. Vieillissant et trop petit, le site de la Porte d'Auteuil ne soutenait plus la comparaison avec les autres volées du Grand Chelem de Melbourne, Londres et New York. Le site verra donc sa superficie étendue de 8,5 à 13,5 hectares. Le projet, qui avait besoin de 66% des suffrages pour être retenu dès ce dimanche, a raflé la mise en "finale" face au projet d'implantation à Marne-la-Vallée. Le projet de Gonesse avait été éliminé au premier tour, celui de Versailles au deuxième. Ce vote confirme les recommandations du comité de direction de la FFT qui avait fait part de sa nette préférence pour le projet parisien dès vendredi. Sportfootmagazine.be avec Belga