Malgré deux balles de match en sa faveur face à Arantxa Rus, Kim Clijsters n'est jamais parvenue à clôturer son match pour se hisser au troisième tour du tournoi de tennis de Roland-Garros, jeudi à Paris. Opposée pour la première fois de sa carrière à la jeune Néerlandaise, 114e mondiale, Kim Clijsters, 2ème mondiale et tête de série N.2, s'est inclinée au 2e tour en trois manches : 3-6, 7-5 et 6-1, dans un match qui aura duré 2 heures et 2 minutes de jeu.

Si le marquoir du Central indiquait déjà 3 jeux à 0 en faveur de la Limbourgeoise après 12 minutes de jeu, Rus profitait ensuite de trois doubles fautes de la Belge pour prendre son service dans le 4e jeu et ensuite recoller à 3-2. En manque de repères sur la terre battue parisienne où elle n'avait plus joué depuis 2006, la N.1 belge reprenait néanmoins l'avantage en fin de set, pour empocher la manche 6-3, après 35 minutes de jeu.

Le scénario débutait de la même manière dans le 2e set. Clijsters breakait son adversaire dans le 2e jeu pour mener 3-0 et commettait ensuite plusieurs fautes directes (65 sur la partie), laissant Rus revenir à 3-2. Après deux jeux victorieux, la Limbourgeoise laissait échapper une première balle de match à 5-2 en sa faveur, avant d'en gâcher une deuxième à 5-4. Alors que le jeu de Clijsters se détériorait sensiblement, la Néerlandaise prenait les trois jeux suivants à son compte pour égaliser à un set partout (7-5).

En perdition dans la manche décisive et paraissant sans ressource, Clijsters, finaliste à deux reprises à Roland Garros en 2001 et 2003, ne parvint jamais à redresser la situation (6-1). Hormis lors de sa première expérience à Roland-Garros, en 2000 (sortie au 1er tour par Ai Sugiyama), c'est la première fois que l'ancienne N.1 mondiale est éliminée à ce stade de la compétition à Paris.

Xavier Malisse n'a pas non plus réussi à se qualifier pour le troisième tour de Roland Garros, jeudi. Le Courtraisien, 40e mondial, s'est incliné face à l'Espagnol Fernando Verdasco (ATP 20/N.16), 4-6, 6-3, 7-6 (7/5) et 6-1 dans un match qui aura duré 2 heures et 39 minutes. Xavier Malisse, qui tentait de prendra sa revanche sur le Madrilène après sa défaite en Coupe Davis début mars, avait bien entamé la partie pour remporter le premier set en 36 minutes. Le redoutable Espagnol rétablissait ensuite l'égalité en remportant le 2e set 3-6. Après s'être adjugé le 3e set au tie-break (7/5), Verdasco dominait largement le numéro 1 belge 6-1 dans la 4e manche. Une victoire logique de l'Espagnol, dont le bilan des statistiques de la partie sont meilleurs que celui du Courtraisien dans quasi tous les domaines.

Bonne nouvelle par contre pour Yanina Wickmayer, qui s'est qualifiée pour le troisième tour. La Belge, 22e joueuse mondiale et tête de série N.21, s'est imposée en deux manches, 6-4 et 7-5, face à la Japonaise Ayumi Morita, 47ème mondiale. Yanina Wickmayer, qui égalise son meilleur résultat sur la terre battue parisienne (après un troisième tour en 2010), a pris l'avantage dans le premier set en breakant son adversaire dans le 10e jeu, empochant la manche 6-4, après 48 minutes. Dans le deuxième set, Wickmayer s'isolait à 4-1 en sa faveur, mais voyait la Japonaise revenir à sa hauteur (4-4, puis 5-5). Très déterminée, la Brabançonne émergeait néanmoins à nouveau en fin de manche. En prenant le service de Morita sur sa première balle de match, elle pliait la partie en 1 heure et 39 minutes de jeu.

Au tour suivant, la N.2 belge sera opposée à la Polonaise Agnieszka Radwanska (WTA 13), victorieuse de son côté de l'Indienne Sania Mirza (WTA 72), par 6-2 et 6-4. Lors de leur seule confrontation, en match de Fed Cup en 2010, Wickmayer s'était imposée en 3 sets (1-6, 7-6 (8/6) et 7-5), face à la Polonaise, alors 9e joueuse mondiale.

Malgré deux balles de match en sa faveur face à Arantxa Rus, Kim Clijsters n'est jamais parvenue à clôturer son match pour se hisser au troisième tour du tournoi de tennis de Roland-Garros, jeudi à Paris. Opposée pour la première fois de sa carrière à la jeune Néerlandaise, 114e mondiale, Kim Clijsters, 2ème mondiale et tête de série N.2, s'est inclinée au 2e tour en trois manches : 3-6, 7-5 et 6-1, dans un match qui aura duré 2 heures et 2 minutes de jeu. Si le marquoir du Central indiquait déjà 3 jeux à 0 en faveur de la Limbourgeoise après 12 minutes de jeu, Rus profitait ensuite de trois doubles fautes de la Belge pour prendre son service dans le 4e jeu et ensuite recoller à 3-2. En manque de repères sur la terre battue parisienne où elle n'avait plus joué depuis 2006, la N.1 belge reprenait néanmoins l'avantage en fin de set, pour empocher la manche 6-3, après 35 minutes de jeu. Le scénario débutait de la même manière dans le 2e set. Clijsters breakait son adversaire dans le 2e jeu pour mener 3-0 et commettait ensuite plusieurs fautes directes (65 sur la partie), laissant Rus revenir à 3-2. Après deux jeux victorieux, la Limbourgeoise laissait échapper une première balle de match à 5-2 en sa faveur, avant d'en gâcher une deuxième à 5-4. Alors que le jeu de Clijsters se détériorait sensiblement, la Néerlandaise prenait les trois jeux suivants à son compte pour égaliser à un set partout (7-5). En perdition dans la manche décisive et paraissant sans ressource, Clijsters, finaliste à deux reprises à Roland Garros en 2001 et 2003, ne parvint jamais à redresser la situation (6-1). Hormis lors de sa première expérience à Roland-Garros, en 2000 (sortie au 1er tour par Ai Sugiyama), c'est la première fois que l'ancienne N.1 mondiale est éliminée à ce stade de la compétition à Paris. Xavier Malisse n'a pas non plus réussi à se qualifier pour le troisième tour de Roland Garros, jeudi. Le Courtraisien, 40e mondial, s'est incliné face à l'Espagnol Fernando Verdasco (ATP 20/N.16), 4-6, 6-3, 7-6 (7/5) et 6-1 dans un match qui aura duré 2 heures et 39 minutes. Xavier Malisse, qui tentait de prendra sa revanche sur le Madrilène après sa défaite en Coupe Davis début mars, avait bien entamé la partie pour remporter le premier set en 36 minutes. Le redoutable Espagnol rétablissait ensuite l'égalité en remportant le 2e set 3-6. Après s'être adjugé le 3e set au tie-break (7/5), Verdasco dominait largement le numéro 1 belge 6-1 dans la 4e manche. Une victoire logique de l'Espagnol, dont le bilan des statistiques de la partie sont meilleurs que celui du Courtraisien dans quasi tous les domaines. Bonne nouvelle par contre pour Yanina Wickmayer, qui s'est qualifiée pour le troisième tour. La Belge, 22e joueuse mondiale et tête de série N.21, s'est imposée en deux manches, 6-4 et 7-5, face à la Japonaise Ayumi Morita, 47ème mondiale. Yanina Wickmayer, qui égalise son meilleur résultat sur la terre battue parisienne (après un troisième tour en 2010), a pris l'avantage dans le premier set en breakant son adversaire dans le 10e jeu, empochant la manche 6-4, après 48 minutes. Dans le deuxième set, Wickmayer s'isolait à 4-1 en sa faveur, mais voyait la Japonaise revenir à sa hauteur (4-4, puis 5-5). Très déterminée, la Brabançonne émergeait néanmoins à nouveau en fin de manche. En prenant le service de Morita sur sa première balle de match, elle pliait la partie en 1 heure et 39 minutes de jeu. Au tour suivant, la N.2 belge sera opposée à la Polonaise Agnieszka Radwanska (WTA 13), victorieuse de son côté de l'Indienne Sania Mirza (WTA 72), par 6-2 et 6-4. Lors de leur seule confrontation, en match de Fed Cup en 2010, Wickmayer s'était imposée en 3 sets (1-6, 7-6 (8/6) et 7-5), face à la Polonaise, alors 9e joueuse mondiale.