Finalement, Besnik Hasi n'a pas eu besoin de beaucoup de temps pour réussir ce que John van den Brom n'a pas su faire pendant des mois. Il a fait quelques choix étonnants contre Bruges mais ils ont tous été payants.

Revenir à deux attaquants, comme il l'avait fait contre Ostende mais pas au Standard, c'était très bien. Faire confiance à Gohi Bi Cyriac qui était bien monté au Standard, c'était parfait.

Faire monter Cheikhou Kouyaté dans l'entrejeu, c'était une toute bonne idée, il a été le moteur de l'équipe, il a empêché Bruges de jouer et a mis une grosse pression vers l'avant.

Titulariser un gamin comme Youri Tielemans dans un gros match, il fallait oser prendre le risque, Hasi l'a fait et ça a payé.

Miser sur Dennis Praet et Andy Najar sur les flancs, c'était une bonne option.

Bref, tout a fonctionné. Je m'étonne seulement du non-match de Bruges. J'ai l'impression qu'ils n'étaient pas prêts mentalement pour ce déplacement. Comme s'ils étaient trop sûrs d'eux, déjà convaincus qu'ils allaient croquer le Standard dans la course au titre. Au niveau de la mentalité et du jeu, ils n'ont jamais trouvé la réponse.

Finalement, Besnik Hasi n'a pas eu besoin de beaucoup de temps pour réussir ce que John van den Brom n'a pas su faire pendant des mois. Il a fait quelques choix étonnants contre Bruges mais ils ont tous été payants. Revenir à deux attaquants, comme il l'avait fait contre Ostende mais pas au Standard, c'était très bien. Faire confiance à Gohi Bi Cyriac qui était bien monté au Standard, c'était parfait. Faire monter Cheikhou Kouyaté dans l'entrejeu, c'était une toute bonne idée, il a été le moteur de l'équipe, il a empêché Bruges de jouer et a mis une grosse pression vers l'avant. Titulariser un gamin comme Youri Tielemans dans un gros match, il fallait oser prendre le risque, Hasi l'a fait et ça a payé. Miser sur Dennis Praet et Andy Najar sur les flancs, c'était une bonne option. Bref, tout a fonctionné. Je m'étonne seulement du non-match de Bruges. J'ai l'impression qu'ils n'étaient pas prêts mentalement pour ce déplacement. Comme s'ils étaient trop sûrs d'eux, déjà convaincus qu'ils allaient croquer le Standard dans la course au titre. Au niveau de la mentalité et du jeu, ils n'ont jamais trouvé la réponse.