C'est le Baron Pierre de Coubertin qui lance l'idée de faire revivre les Jeux olympiques. Lors d'un discours au Congrès olympique de 1894, il conclut à la réhabilitation des JO, pour la promotion du sport et de l'éducation physique.

Deux ans plus tard débutèrent, durant neuf jours, les premières olympiades modernes. Ce sont, au total, 245 compétiteurs qui seront présents lors de ces premiers Jeux olympiques modernes. Venant de 14 pays différents, ils se sont affrontés dans 43 épreuves. Au menu : de l'athlétisme, de la lutte, de l'haltérophilie, de la gymnastique, de la natation, du tir, du cyclisme et de l'escrime. Tous ont le même objectif : devenir le premier champion olympique de sa discipline.

James Connolly dans l'Histoire

C'est l'Américain James Connolly, champion du triple saut, qui s'empare du premier titre de champion olympique de l'ère moderne. Cette distinction n'avait plus été décernée depuis plus de 1500 ans. Il ne réussira à décrocher que cette unique médaille à Athènes, il échouera à la seconde place du saut en hauteur et à la troisième de la longueur.

Un marathon de légende Rendons aux Grecs ce qui appartient aux Grecs. Le marathon, ça les connait bien. Proposée par un proche du Baron de Coubertin, l'épreuve de course à pied est à l'affiche de ces premiers Jeux olympiques, au plus grand bonheur de la Grèce. Du à l'ancrage historique de cette compétition, les Hellènes se devaient de remporter leur épreuve reine. Imaginez dès lors l'état du stade d'Athènes lors de l'arrivée de Spiridon Louys. Le coureur grec remporte, devant une foule en délire, la première "Coupe de Marathon" de l'Histoire.

Survivre en mer

Double champion olympique de natation, le Hongrois Alfrèd Hajos déclarera que sa victoire sur le 1200 mètres était due à son "instinct de survie [qui était] plus fort que sa rage de vaincre". Pour cause, les compétitions s'étalant sur de longues distances se déroulaient en pleine mer. Il avait remporté le 100 mètres dans une piscine.

Romain Van der Pluym, sportfootmagazine.be

C'est le Baron Pierre de Coubertin qui lance l'idée de faire revivre les Jeux olympiques. Lors d'un discours au Congrès olympique de 1894, il conclut à la réhabilitation des JO, pour la promotion du sport et de l'éducation physique. Deux ans plus tard débutèrent, durant neuf jours, les premières olympiades modernes. Ce sont, au total, 245 compétiteurs qui seront présents lors de ces premiers Jeux olympiques modernes. Venant de 14 pays différents, ils se sont affrontés dans 43 épreuves. Au menu : de l'athlétisme, de la lutte, de l'haltérophilie, de la gymnastique, de la natation, du tir, du cyclisme et de l'escrime. Tous ont le même objectif : devenir le premier champion olympique de sa discipline. James Connolly dans l'Histoire C'est l'Américain James Connolly, champion du triple saut, qui s'empare du premier titre de champion olympique de l'ère moderne. Cette distinction n'avait plus été décernée depuis plus de 1500 ans. Il ne réussira à décrocher que cette unique médaille à Athènes, il échouera à la seconde place du saut en hauteur et à la troisième de la longueur. Un marathon de légende Rendons aux Grecs ce qui appartient aux Grecs. Le marathon, ça les connait bien. Proposée par un proche du Baron de Coubertin, l'épreuve de course à pied est à l'affiche de ces premiers Jeux olympiques, au plus grand bonheur de la Grèce. Du à l'ancrage historique de cette compétition, les Hellènes se devaient de remporter leur épreuve reine. Imaginez dès lors l'état du stade d'Athènes lors de l'arrivée de Spiridon Louys. Le coureur grec remporte, devant une foule en délire, la première "Coupe de Marathon" de l'Histoire. Survivre en mer Double champion olympique de natation, le Hongrois Alfrèd Hajos déclarera que sa victoire sur le 1200 mètres était due à son "instinct de survie [qui était] plus fort que sa rage de vaincre". Pour cause, les compétitions s'étalant sur de longues distances se déroulaient en pleine mer. Il avait remporté le 100 mètres dans une piscine. Romain Van der Pluym, sportfootmagazine.be