Il aura fallu deux services décisifs de Mbark Boussoufa, Soulier d'or frais émoulu, pour mettre les Sportingmen sur orbite.

Ce n'est pas la première fois que les Mauves éprouvent des difficultés à relancer la machine après la trêve, hivernale ou estivale. Les interruptions ne font manifestement pas du bien aux troupes d'Ariel Jacobs et elles expliquent en partie, sans doute, pourquoi les champions de Belgique ont été évincés ces dernières années en éliminatoires de la Ligue des Champions par des opposants aussi modestes que BATE Borisov en 2008 ou le Partian Belgrade l'été passé.

Une autre raison de ces déroutes découle assurément aussi de la politique des transferts menée au Parc Astrid. Avant d'affronter les Serbes en ce début de saison, les dirigeants anderlechtois venaient tout juste de se séparer de Jelle Van Damme, joueur à la fois important et influent dont l'absence aura été préjudiciable à ses anciennes couleurs. Si d'aventure le même cas de figure devait se présenter dans quelques mois, suite à la vente de l'un ou l'autre des joueurs-cadres du RSCA comme Mbark Boussoufa, Romelu Lukaku, Lucas Biglia ou Jonathan Legear, tout porte à croire que le Sporting pourrait être exposé aux mêmes déconvenues. Sa saison européenne tournerait alors une fois encore en eau de boudin avantd'avoir réellement commencé.

Bruno Govers

Il aura fallu deux services décisifs de Mbark Boussoufa, Soulier d'or frais émoulu, pour mettre les Sportingmen sur orbite. Ce n'est pas la première fois que les Mauves éprouvent des difficultés à relancer la machine après la trêve, hivernale ou estivale. Les interruptions ne font manifestement pas du bien aux troupes d'Ariel Jacobs et elles expliquent en partie, sans doute, pourquoi les champions de Belgique ont été évincés ces dernières années en éliminatoires de la Ligue des Champions par des opposants aussi modestes que BATE Borisov en 2008 ou le Partian Belgrade l'été passé. Une autre raison de ces déroutes découle assurément aussi de la politique des transferts menée au Parc Astrid. Avant d'affronter les Serbes en ce début de saison, les dirigeants anderlechtois venaient tout juste de se séparer de Jelle Van Damme, joueur à la fois important et influent dont l'absence aura été préjudiciable à ses anciennes couleurs. Si d'aventure le même cas de figure devait se présenter dans quelques mois, suite à la vente de l'un ou l'autre des joueurs-cadres du RSCA comme Mbark Boussoufa, Romelu Lukaku, Lucas Biglia ou Jonathan Legear, tout porte à croire que le Sporting pourrait être exposé aux mêmes déconvenues. Sa saison européenne tournerait alors une fois encore en eau de boudin avantd'avoir réellement commencé. Bruno Govers