"Sixième est notre place. Nous ne pouvions pas espérer plus", a-t-il réagi dans les catacombes du stade olympique. "Nous avons donné tous les quatre le maximum et je pense que nous nous situons à notre place."

Le recordman de Belgique du 400 m a effectué le 3e relais, "Dans le 2e virage, j'ai du faire l'extérieur parce qu'un Britannique me bloquait. Là j'ai certainement perdu du temps. Je suis vraiment allé au fond. Je me sens complètement vidé maintenant. Mais c'est normal après le 400 m individuel et le relais. Nous savions qu'un tel programme nous attendait. C'est un art de pouvoir le réaliser dans un tournoi comme les Jeux."

Kevin Borlée estimait pour sa part: "Le fait déjà de pouvoir courir la finale olympique est super. Naturellement, on espère plus dans une telle finale, mais il faut rester positif et continuer à travailler dur. Je suis persuadé que nous pouvons courir plus vite et dans quatre ans à Rio nous serons bien plus forts et plus expérimentés. La volonté d'aller plus loin est forte."

Les Bahamas champions olympiques du relais 4x400 m messieurs

Les Bahamas ont remporté le relais olympique du relais 4x400 m en s'imposant en 2 min 56 sec 72/100 vendredi à Londres. Vice-champions olympiques en 2008, les Bahaméens sont passés en tête dans la dernière ligne droite pour s'imposer devant les Etats-Unis (2:57.05), grands favoris, titrés à Pékin en 2008, et doubles champions du monde (2009 et 2011).

Chris Brown, Demetrius Pinder, Michael Mathieu et Ramon Miller ont battu au passage leur record national, tout comme les Trinitéens 3es en 2:59.40.

Les Américains restaient sur une série de sept victoires consécutives (de 1984 à 2008) aux JO sur 4x400 m depuis 1984, avant que le relais victorieux de 2000 à Sydney ne soit déclassé pour dopage.

L'Afrique du Sud, avec son dernier relayeur Oscar Pistorius, premier athlète paralympique à participer aux jeux Olympiques, a terminé à la 8e et dernière place en 3:03.46.

Avec Belga.

"Sixième est notre place. Nous ne pouvions pas espérer plus", a-t-il réagi dans les catacombes du stade olympique. "Nous avons donné tous les quatre le maximum et je pense que nous nous situons à notre place." Le recordman de Belgique du 400 m a effectué le 3e relais, "Dans le 2e virage, j'ai du faire l'extérieur parce qu'un Britannique me bloquait. Là j'ai certainement perdu du temps. Je suis vraiment allé au fond. Je me sens complètement vidé maintenant. Mais c'est normal après le 400 m individuel et le relais. Nous savions qu'un tel programme nous attendait. C'est un art de pouvoir le réaliser dans un tournoi comme les Jeux." Kevin Borlée estimait pour sa part: "Le fait déjà de pouvoir courir la finale olympique est super. Naturellement, on espère plus dans une telle finale, mais il faut rester positif et continuer à travailler dur. Je suis persuadé que nous pouvons courir plus vite et dans quatre ans à Rio nous serons bien plus forts et plus expérimentés. La volonté d'aller plus loin est forte." Les Bahamas champions olympiques du relais 4x400 m messieursLes Bahamas ont remporté le relais olympique du relais 4x400 m en s'imposant en 2 min 56 sec 72/100 vendredi à Londres. Vice-champions olympiques en 2008, les Bahaméens sont passés en tête dans la dernière ligne droite pour s'imposer devant les Etats-Unis (2:57.05), grands favoris, titrés à Pékin en 2008, et doubles champions du monde (2009 et 2011). Chris Brown, Demetrius Pinder, Michael Mathieu et Ramon Miller ont battu au passage leur record national, tout comme les Trinitéens 3es en 2:59.40.Les Américains restaient sur une série de sept victoires consécutives (de 1984 à 2008) aux JO sur 4x400 m depuis 1984, avant que le relais victorieux de 2000 à Sydney ne soit déclassé pour dopage. L'Afrique du Sud, avec son dernier relayeur Oscar Pistorius, premier athlète paralympique à participer aux jeux Olympiques, a terminé à la 8e et dernière place en 3:03.46. Avec Belga.