Les petites piques sont de bonne guerre avant un Clasico, cela fait même partie du plaisir. Le Standard a ouvert cette bataille d'avant match par son capitaine Reginal Goreux, dans une interview parue ce jeudi dans la DH.

Le back droit des Rouches n'a aucune envie de revivre une déroute aussi pénible que celle du 5-0 à Anderlecht. "J'étais vraiment mal. Je déteste perdre contre Anderlecht. En plus, à l'aller, je n'avais vraiment pas aimé le comportement des joueurs bruxellois. Avec leur recrutement, ils se voyaient déjà champions et ça ne doit pas avoir changé. Ils ont un peu le gros cou. Nous, on est là pour les faire ch..."

Celui qui évolue désormais pour l'équipe nationale d'Haïti ne craint cependant pas de revivre le même calvaire dans son antre de Sclessin. "Beaucoup de choses ont changé depuis lors et on veut le montrer en gagnant dimanche. J'ai regardé la victoire des Bruxellois contre Genk dimanche dernier. Cela joue très bien devant, mais j'ai aussi décelé des faiblesses en défense. Si je les ai vues, notre coach aussi. On va donc tout faire pour profiter de leurs défauts."

Sportfootmagazine.be

Les petites piques sont de bonne guerre avant un Clasico, cela fait même partie du plaisir. Le Standard a ouvert cette bataille d'avant match par son capitaine Reginal Goreux, dans une interview parue ce jeudi dans la DH. Le back droit des Rouches n'a aucune envie de revivre une déroute aussi pénible que celle du 5-0 à Anderlecht. "J'étais vraiment mal. Je déteste perdre contre Anderlecht. En plus, à l'aller, je n'avais vraiment pas aimé le comportement des joueurs bruxellois. Avec leur recrutement, ils se voyaient déjà champions et ça ne doit pas avoir changé. Ils ont un peu le gros cou. Nous, on est là pour les faire ch..." Celui qui évolue désormais pour l'équipe nationale d'Haïti ne craint cependant pas de revivre le même calvaire dans son antre de Sclessin. "Beaucoup de choses ont changé depuis lors et on veut le montrer en gagnant dimanche. J'ai regardé la victoire des Bruxellois contre Genk dimanche dernier. Cela joue très bien devant, mais j'ai aussi décelé des faiblesses en défense. Si je les ai vues, notre coach aussi. On va donc tout faire pour profiter de leurs défauts." Sportfootmagazine.be