On savait que la Belgique était le pays du surréalisme mais dans ce cas-ci, la Ligue Pro a démontré tout son talent dans ce domaine. Rappelez-vous, le 10 décembre dernier, le G11 ("petits" clubs) et le Standard votaient pour le retour à un championnat à 18 clubs la saison prochaine. Mais depuis cette date, le G4 ("grands" clubs : Anderlecht, Bruges, Gand et Genk) négocie en coulisses pour garder la formule actuelle. Cela faisait donc trois mois que tout le petit monde du football belge était dans l'incertitude. Mais depuis mardi passé, on sait que le G4 est arrivé à ses fins avec, il est vrai, d'importantes compensations financières.

Vendredi, le conseil d'administration, qui n'a duré que deux heures (au lieu des quatre habituelles), a donc décidé à la majorité des deux tiers de maintenir le format actuel de la compétition pour les trois prochaines saisons. Néanmoins, une étude sur le championnat sera menée, elle visera à interroger les différentes parties concernées. On pourrait donc avoir un nouveau système pour la saison 2013-2014.

Ce qui change radicalement par rapport à cette saison, c'est que le 15ème et le 16ème seront désignés par un calcul basé sur les résultats des trois dernières saisons. Première mondiale. Cependant, le 15ème disputera toujours le tour final avec la D2 et le dernier sera relégué au niveau inférieur.

Par ailleurs, des changements importants se font au niveau du calendrier pour éviter le nombre important de reports : le football de Noël est limité à une seule journée, la trêve hivernale sera de trois semaines et la saison débutera fin juillet.

Le G4 est donc arrivé à maintenir le championnat dans son état actuel grâce à d'importantes compensations financières. Le ou les clubs relégués recevront - chacun - un parachute de 1,25 millions d'euros. De plus, les participants aux play-offs 1 verseront un certain montant aux participants des play-offs 2. Ce montant n'a pas été précisé, mais on parlerait d'une somme entre 250.000 et 275.000 euros.

Cet accord est reçu de manière mitigée. Le futur ex-président de la Ligue Pro, Ivan De Witte, (qui quittera ses fonctions en fin de saison) était heureux à la fin de la réunion : "c'est un soulagement d'avoir trouvé une solution. Je pense que les supporters ont déjà digéré l'importance d'accéder aux play-offs 1. J'espère que le reste suivra, et que les fans de foot se rallieront à notre point de vue".

Le Manager des Mauves parle quant à lui "d'un consensus à la belge". Il félicite aussi le président de la Ligue Pro : "le président de la Ligue Pro, Ivan De Witte, a fait un excellent travail".

Le Standard, via son site internet, dit avoir "pris acte" de la décision entérinée ce vendredi. Leur communiqué précise également que le club liégeois a voté contre cette réforme tout comme : le GBA, Saint-Trond, le Lierse et Charleroi. Mais la direction des Rouches ne veut pas être liée à l'accord financier : "le Standard ne s'estime pas lié par ces dispositions d'ordre financier qu'il n'a pas signées. Le Directeur Général du Standard a demandé que ce dernier point soit acté au procès verbal de la réunion".

La réaction le plus virulente provient de la Fédération des Supporters des Clubs Profs (FSP) et de la Fédération Nationale des Supporters (FNS) qui sont opposées au maintien du système actuel. Les deux fédérations précisent : "non seulement, la Ligue Pro n'a pas tenu compte de l'avis de la communauté la plus nombreuse et la plus constante des parties concernées (70 à 80 pc des supporters se sont déclarés opposés aux play-offs lors d'un récent sondage), mais c'est aussi pratiquement l'ensemble du football belge qui est bafoué par ces mesures inédites dans toute l'histoire du sport belge".

Sportfootmagazine.be, avec Belga

On savait que la Belgique était le pays du surréalisme mais dans ce cas-ci, la Ligue Pro a démontré tout son talent dans ce domaine. Rappelez-vous, le 10 décembre dernier, le G11 ("petits" clubs) et le Standard votaient pour le retour à un championnat à 18 clubs la saison prochaine. Mais depuis cette date, le G4 ("grands" clubs : Anderlecht, Bruges, Gand et Genk) négocie en coulisses pour garder la formule actuelle. Cela faisait donc trois mois que tout le petit monde du football belge était dans l'incertitude. Mais depuis mardi passé, on sait que le G4 est arrivé à ses fins avec, il est vrai, d'importantes compensations financières. Vendredi, le conseil d'administration, qui n'a duré que deux heures (au lieu des quatre habituelles), a donc décidé à la majorité des deux tiers de maintenir le format actuel de la compétition pour les trois prochaines saisons. Néanmoins, une étude sur le championnat sera menée, elle visera à interroger les différentes parties concernées. On pourrait donc avoir un nouveau système pour la saison 2013-2014. Ce qui change radicalement par rapport à cette saison, c'est que le 15ème et le 16ème seront désignés par un calcul basé sur les résultats des trois dernières saisons. Première mondiale. Cependant, le 15ème disputera toujours le tour final avec la D2 et le dernier sera relégué au niveau inférieur. Par ailleurs, des changements importants se font au niveau du calendrier pour éviter le nombre important de reports : le football de Noël est limité à une seule journée, la trêve hivernale sera de trois semaines et la saison débutera fin juillet. Le G4 est donc arrivé à maintenir le championnat dans son état actuel grâce à d'importantes compensations financières. Le ou les clubs relégués recevront - chacun - un parachute de 1,25 millions d'euros. De plus, les participants aux play-offs 1 verseront un certain montant aux participants des play-offs 2. Ce montant n'a pas été précisé, mais on parlerait d'une somme entre 250.000 et 275.000 euros. Cet accord est reçu de manière mitigée. Le futur ex-président de la Ligue Pro, Ivan De Witte, (qui quittera ses fonctions en fin de saison) était heureux à la fin de la réunion : "c'est un soulagement d'avoir trouvé une solution. Je pense que les supporters ont déjà digéré l'importance d'accéder aux play-offs 1. J'espère que le reste suivra, et que les fans de foot se rallieront à notre point de vue". Le Manager des Mauves parle quant à lui "d'un consensus à la belge". Il félicite aussi le président de la Ligue Pro : "le président de la Ligue Pro, Ivan De Witte, a fait un excellent travail". Le Standard, via son site internet, dit avoir "pris acte" de la décision entérinée ce vendredi. Leur communiqué précise également que le club liégeois a voté contre cette réforme tout comme : le GBA, Saint-Trond, le Lierse et Charleroi. Mais la direction des Rouches ne veut pas être liée à l'accord financier : "le Standard ne s'estime pas lié par ces dispositions d'ordre financier qu'il n'a pas signées. Le Directeur Général du Standard a demandé que ce dernier point soit acté au procès verbal de la réunion". La réaction le plus virulente provient de la Fédération des Supporters des Clubs Profs (FSP) et de la Fédération Nationale des Supporters (FNS) qui sont opposées au maintien du système actuel. Les deux fédérations précisent : "non seulement, la Ligue Pro n'a pas tenu compte de l'avis de la communauté la plus nombreuse et la plus constante des parties concernées (70 à 80 pc des supporters se sont déclarés opposés aux play-offs lors d'un récent sondage), mais c'est aussi pratiquement l'ensemble du football belge qui est bafoué par ces mesures inédites dans toute l'histoire du sport belge". Sportfootmagazine.be, avec Belga