Les clubs discutent ferme à propos de la réforme de la D1 : play-offs, championnat à 16, à 18, à 24 etc. Quatre clubs sont en faveur du maintien de la formule actuelle : Gand, Club Bruges, Genk et Anderlecht. Ce G4 n'a pas consulté le Standard. Onze petits clubs préfèrent en revenir à une élite à 18. En cas de vote, ils peuvent passer en force car ils détiennent la majorité des deux tiers de voix.

Reste le Standard qui attend, écoute et ne prend pas position. Les discussions seront-elles uniquement sportives ? Pas sûr. Le G4 les liera-t-il au prochain contrat des droits de télévision ? S'il allait ainsi, la donne pourrait être surprenante. Le G4 est proche de Belgacom TV (qui offre actuellement 44 millions par an à la Ligue Pro). Le Standard a plus d'atomes crochus avec Voo (Be.Tv). Et si en plus de la tension entre le Standard et Anderlecht, cette discussion pour la réforme cachait en fait une guerre entre Belgacom et Voo ?

En cas de non accord à propos de la réforme, les clubs du G4 pourraient signer individuellement avec Belgacom. Dans ce cas-là, le Standard s'unira à Voo et profitera amplement de sa position unique dans le sud du pays.

Pierre Bilic

Les clubs discutent ferme à propos de la réforme de la D1 : play-offs, championnat à 16, à 18, à 24 etc. Quatre clubs sont en faveur du maintien de la formule actuelle : Gand, Club Bruges, Genk et Anderlecht. Ce G4 n'a pas consulté le Standard. Onze petits clubs préfèrent en revenir à une élite à 18. En cas de vote, ils peuvent passer en force car ils détiennent la majorité des deux tiers de voix.Reste le Standard qui attend, écoute et ne prend pas position. Les discussions seront-elles uniquement sportives ? Pas sûr. Le G4 les liera-t-il au prochain contrat des droits de télévision ? S'il allait ainsi, la donne pourrait être surprenante. Le G4 est proche de Belgacom TV (qui offre actuellement 44 millions par an à la Ligue Pro). Le Standard a plus d'atomes crochus avec Voo (Be.Tv). Et si en plus de la tension entre le Standard et Anderlecht, cette discussion pour la réforme cachait en fait une guerre entre Belgacom et Voo ? En cas de non accord à propos de la réforme, les clubs du G4 pourraient signer individuellement avec Belgacom. Dans ce cas-là, le Standard s'unira à Voo et profitera amplement de sa position unique dans le sud du pays. Pierre Bilic