Les Lions, classées au 5e rang du classement FIH, viseront d'abord un succès samedi contre l'Espagne, 10e mondiale, afin d'aborder en confiance le dernier match de leur groupe A lundi contre l'Angleterre (N.4), qui précède actuellement nos compatriotes d'un point au classement provisoire de la poule. Après trois défaites consécutives - contre la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas et l'Australie - la tâche des Panthères, en quête d'un top 8 à La Haye, apparaît plus compliquée. Surtout en fonction de leur classement mondial (12èmes) par rapport à celui de leurs deux dernières adversaires qu'elles devront battre pour les dépasser et réussir leur objectif ambitieux de top 8. La Corée du Sud, qu'elles affrontent samedi matin, est 8e mondiale et totalise 4 unités au classement (contre 0 pour les Belges). Victorieuses 1-0 de la Nouvelle-Zélande, les Coréennes ont partagé l'enjeu 1-1 jeudi avec le Japon (N.9/1 pt), qui sera la dernière nation que la Belgique rencontrera lundi en phase de poules. Ces deux pays asiatiques présentent des caractéristiques de jeu communes, basées sur la vivacité et le jeu vers l'avant. Les erreurs, surtout celles commises jeudi par les deux équipes représentatives face à l'Australie, devront servir de leçon dans leurs deux derniers duels respectifs. En augmentant leur réalisme dans le cercle adverse et le taux de réussite sur penalty-corner (pc), les hommes de Marc Lammers ne devraient plus laisser échapper leur emprise sur les rencontres. Même constat pour les protégées de Pascal Kina, qui devront aussi soigner leur entame de match et essayer de diminuer le nombre de pc concédés. . (Belga)

Les Lions, classées au 5e rang du classement FIH, viseront d'abord un succès samedi contre l'Espagne, 10e mondiale, afin d'aborder en confiance le dernier match de leur groupe A lundi contre l'Angleterre (N.4), qui précède actuellement nos compatriotes d'un point au classement provisoire de la poule. Après trois défaites consécutives - contre la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas et l'Australie - la tâche des Panthères, en quête d'un top 8 à La Haye, apparaît plus compliquée. Surtout en fonction de leur classement mondial (12èmes) par rapport à celui de leurs deux dernières adversaires qu'elles devront battre pour les dépasser et réussir leur objectif ambitieux de top 8. La Corée du Sud, qu'elles affrontent samedi matin, est 8e mondiale et totalise 4 unités au classement (contre 0 pour les Belges). Victorieuses 1-0 de la Nouvelle-Zélande, les Coréennes ont partagé l'enjeu 1-1 jeudi avec le Japon (N.9/1 pt), qui sera la dernière nation que la Belgique rencontrera lundi en phase de poules. Ces deux pays asiatiques présentent des caractéristiques de jeu communes, basées sur la vivacité et le jeu vers l'avant. Les erreurs, surtout celles commises jeudi par les deux équipes représentatives face à l'Australie, devront servir de leçon dans leurs deux derniers duels respectifs. En augmentant leur réalisme dans le cercle adverse et le taux de réussite sur penalty-corner (pc), les hommes de Marc Lammers ne devraient plus laisser échapper leur emprise sur les rencontres. Même constat pour les protégées de Pascal Kina, qui devront aussi soigner leur entame de match et essayer de diminuer le nombre de pc concédés. . (Belga)