"C'est sûr que cette 5e place à La Haye a été perçue par beaucoup comme une déception. Mais la préparation a été très courte et l'équipe n'était pas au top physiquement et mentalement. Nous n'y avons pas développé notre meilleur hockey", a expliqué le nouvel entraîneur des Red Lions. "Nous n'avons pas perdu contre l'Angleterre (ndlr, dans le match qui a privé la Belgique des demi-finales), mais nous avons perdu contre nous-mêmes. L'équipe est jeune et la pression mentale a été trop forte. Les joueurs se voyaient déjà en demi-finales et ont trop pensé: +Nous devons gagner+. Je suis persuadé que ce fut la meilleure leçon que nous aurons reçue en route vers les JO de 2016. La composante mental sera le facteur le plus important pour réussir à Rio", selon l'ancien capitaine des Pays-Bas. (Belga)

"C'est sûr que cette 5e place à La Haye a été perçue par beaucoup comme une déception. Mais la préparation a été très courte et l'équipe n'était pas au top physiquement et mentalement. Nous n'y avons pas développé notre meilleur hockey", a expliqué le nouvel entraîneur des Red Lions. "Nous n'avons pas perdu contre l'Angleterre (ndlr, dans le match qui a privé la Belgique des demi-finales), mais nous avons perdu contre nous-mêmes. L'équipe est jeune et la pression mentale a été trop forte. Les joueurs se voyaient déjà en demi-finales et ont trop pensé: +Nous devons gagner+. Je suis persuadé que ce fut la meilleure leçon que nous aurons reçue en route vers les JO de 2016. La composante mental sera le facteur le plus important pour réussir à Rio", selon l'ancien capitaine des Pays-Bas. (Belga)