Selon le site du quotidien sportif espagnol Marca, ce match de la 5e journée de la Liga pourrait se jouer lundi, probablement à 20h00, si les câbles sectionnés sont réparés à temps. La panne de projecteurs a été provoquée par un acte de vandalisme selon le président du Rayo, Raul Martin Presa. "Des vandales ont coupé les câbles. Nous essayons de régler le problème le plus vite possible. Nous avons demandé aux forces de l'ordre d'ouvrir les portes du stade, mais nous attendons toujours", a indiqué le président du Rayo Vallecano Raul Martin Presa au micro de Canal+ Espagne. Une partie des supporteurs du Rayo a exprimé sa colère cette semaine en raison de la décision prise par le club de faire payer l'entrée du match aux abonnés, sans qu'on puisse affirmer pour l'instant si le sabotage est lié à cette grogne. "Nous ne savons rien. C'est à la police d'enquêter. Le club s'est mis en relation avec la fédération espagnole de football (RFEF) afin de déterminer si le match pouvait se dérouler lundi", a expliqué M. Martin Presa. . (DANI POZO)

Selon le site du quotidien sportif espagnol Marca, ce match de la 5e journée de la Liga pourrait se jouer lundi, probablement à 20h00, si les câbles sectionnés sont réparés à temps. La panne de projecteurs a été provoquée par un acte de vandalisme selon le président du Rayo, Raul Martin Presa. "Des vandales ont coupé les câbles. Nous essayons de régler le problème le plus vite possible. Nous avons demandé aux forces de l'ordre d'ouvrir les portes du stade, mais nous attendons toujours", a indiqué le président du Rayo Vallecano Raul Martin Presa au micro de Canal+ Espagne. Une partie des supporteurs du Rayo a exprimé sa colère cette semaine en raison de la décision prise par le club de faire payer l'entrée du match aux abonnés, sans qu'on puisse affirmer pour l'instant si le sabotage est lié à cette grogne. "Nous ne savons rien. C'est à la police d'enquêter. Le club s'est mis en relation avec la fédération espagnole de football (RFEF) afin de déterminer si le match pouvait se dérouler lundi", a expliqué M. Martin Presa. . (DANI POZO)