Svein Romstad, le secrétaire général de la Fédération internationale de luge l'affirme, "ce qui est arrivé à Nodar est un accident mortel qui n'était pas prévisible". Ces propos concluent le rapport de la commission d'enquête qui a planché sur les causes de ce drame qui a entaché les premiers jours de la compétition.

"Après une analyse approfondie, nous avons conclu qu'il n'y avait pas une raison unique, mais une série complexe d'évènements reliés les uns aux autres qui ont conduit à ce drame", a ajouté M. Romstad, qui a rédigé le rapport avec la vice-présidente de la FIL, Claire Del Negro.

Selon les enquêteurs, les résultats de l'analyse de l'accident semblent confirmer l'hypothèse des erreurs de pilotage. Le rapport précise que les fautes de Nodar Kumaritashvili "dans les virages 15 et 16, dont l'accumulation a mené au choc qui l'a propulsé hors de la piste et par la suite fait heurter un poteau, ont provoqué le coup très fort à la base du crâne à l'origine de la mort".

Le choc contre un poteau métallique a eu lieu au 16ème et dernier virage de la piste particulièrement dangereuse de Whistler au canada. Malgré les modifications survenues par la suite, les compétitions de luge, skeleton et bobsleigh, ont elles aussi été marquées par des chutes à répétition.

Levif avec Belga.

Svein Romstad, le secrétaire général de la Fédération internationale de luge l'affirme, "ce qui est arrivé à Nodar est un accident mortel qui n'était pas prévisible". Ces propos concluent le rapport de la commission d'enquête qui a planché sur les causes de ce drame qui a entaché les premiers jours de la compétition. "Après une analyse approfondie, nous avons conclu qu'il n'y avait pas une raison unique, mais une série complexe d'évènements reliés les uns aux autres qui ont conduit à ce drame", a ajouté M. Romstad, qui a rédigé le rapport avec la vice-présidente de la FIL, Claire Del Negro. Selon les enquêteurs, les résultats de l'analyse de l'accident semblent confirmer l'hypothèse des erreurs de pilotage. Le rapport précise que les fautes de Nodar Kumaritashvili "dans les virages 15 et 16, dont l'accumulation a mené au choc qui l'a propulsé hors de la piste et par la suite fait heurter un poteau, ont provoqué le coup très fort à la base du crâne à l'origine de la mort". Le choc contre un poteau métallique a eu lieu au 16ème et dernier virage de la piste particulièrement dangereuse de Whistler au canada. Malgré les modifications survenues par la suite, les compétitions de luge, skeleton et bobsleigh, ont elles aussi été marquées par des chutes à répétition. Levif avec Belga.