Auteur du scratch dans les trois premières spéciales, le Néerlandais Kevin Abbring a conclu en tête la boucle initiale du rallye d'Ypres. Il devance de 11 secondes Freddy Loix (Skoda Fabia S2000), auteur du meilleur temps dans la quatrième spéciale. La 3e place est occupée par l'Italien Luca Rossetti (Skoda Fabia S2000) à 13.5 secondes du meneur. On pointe ensuite le Finlandais Esapekka Läppi (Skoda Fabia S2000) à 18.6 secondes et Cédric Cherain (Ford Fiesta R5) à 32.2 secondes. Parmi les favoris, Bernd Casier (Ford Fiesta R5) a renoncé dès les premiers kilomètres, roue arrachée. Quant à l'Irlandais Craig Breen (Peugeot 208T16 R5), il a connu de gros ennuis de freins après avoir subi une crevaison dans la spéciale d'ouverture et compte 1:33 de retard sur le leader. On note la présence en course de Pieter Tsjoen (Peugeot 208T16 R5) dont les mécanos ont réussi l'exploit de remplacer le moteur après la casse du bloc prévu pour la course. Bien que n'ayant pas disputé la spéciale qualificative, l'ancien champion de Belgique a été admis au départ mais avec 5 minutes de pénalité. Les concurrents doivent encore disputer trois spéciales pour en terminer avec la première journée vendredi. (Belga)

Auteur du scratch dans les trois premières spéciales, le Néerlandais Kevin Abbring a conclu en tête la boucle initiale du rallye d'Ypres. Il devance de 11 secondes Freddy Loix (Skoda Fabia S2000), auteur du meilleur temps dans la quatrième spéciale. La 3e place est occupée par l'Italien Luca Rossetti (Skoda Fabia S2000) à 13.5 secondes du meneur. On pointe ensuite le Finlandais Esapekka Läppi (Skoda Fabia S2000) à 18.6 secondes et Cédric Cherain (Ford Fiesta R5) à 32.2 secondes. Parmi les favoris, Bernd Casier (Ford Fiesta R5) a renoncé dès les premiers kilomètres, roue arrachée. Quant à l'Irlandais Craig Breen (Peugeot 208T16 R5), il a connu de gros ennuis de freins après avoir subi une crevaison dans la spéciale d'ouverture et compte 1:33 de retard sur le leader. On note la présence en course de Pieter Tsjoen (Peugeot 208T16 R5) dont les mécanos ont réussi l'exploit de remplacer le moteur après la casse du bloc prévu pour la course. Bien que n'ayant pas disputé la spéciale qualificative, l'ancien champion de Belgique a été admis au départ mais avec 5 minutes de pénalité. Les concurrents doivent encore disputer trois spéciales pour en terminer avec la première journée vendredi. (Belga)