Ogier qui consolide sa place de leader du championnat devra toutefois attendre le rallye de France début octobre pour décrocher le titre WRC, le Français restant mathématiquement sous la menace de Neuville. Le pilote de la VW Polo-R totalise désormais 212 points pour 129 à Neuville. L'écart entre les deux hommes est de 83 points alors que mathématiquement, le pilote belge peut encore engranger 84 points d'ici la fin de saison. Il ne manque donc qu'une unité à Ogier pour être certain de fêter son premier titre WRC qu'il a longtemps été en mesure de décrocher ce week-end. Une erreur de Mikko Hirvonen, alors 2e, dans la dernière spéciale, a permis à Neuville de prendre in extremis la deuxième place et donc les points nécessaire pour gâcher la fête programmée chez Volkswagen. "C'est un peu dommage. Pour un point, il faudra encore patienter un peu", a déclaré Ogier. "Cela dit, ça reste un super week-end. Nous avons gagné le rallye et la Power Stage. On ne pouvait pas faire plus. Le problème qu'à connu Hirvonen nous prive du titre. C'est comme ça...", a-t-il relativisé. (Belga)

Ogier qui consolide sa place de leader du championnat devra toutefois attendre le rallye de France début octobre pour décrocher le titre WRC, le Français restant mathématiquement sous la menace de Neuville. Le pilote de la VW Polo-R totalise désormais 212 points pour 129 à Neuville. L'écart entre les deux hommes est de 83 points alors que mathématiquement, le pilote belge peut encore engranger 84 points d'ici la fin de saison. Il ne manque donc qu'une unité à Ogier pour être certain de fêter son premier titre WRC qu'il a longtemps été en mesure de décrocher ce week-end. Une erreur de Mikko Hirvonen, alors 2e, dans la dernière spéciale, a permis à Neuville de prendre in extremis la deuxième place et donc les points nécessaire pour gâcher la fête programmée chez Volkswagen. "C'est un peu dommage. Pour un point, il faudra encore patienter un peu", a déclaré Ogier. "Cela dit, ça reste un super week-end. Nous avons gagné le rallye et la Power Stage. On ne pouvait pas faire plus. Le problème qu'à connu Hirvonen nous prive du titre. C'est comme ça...", a-t-il relativisé. (Belga)