Quelques semaines se sont écoulées entre le moment où le PSG est tombé d'accord avec l'entourage de Neymar et celui où le Brésilien a resigné. Entre-temps, le doute s'était installé. On affirmait que, quatre ans après l'avoir vendu pour 222 millions, le FC Barcelone faisait le forcing pour le récupérer. L'annonce officielle de sa prolongation de contrat fut donc un coup dur pour Joan Laporta, le président du Barça qui espérait convaincre Lionel Messi de rester en utilisant l'argument du retour de Neymar au Camp Nou.
...

Quelques semaines se sont écoulées entre le moment où le PSG est tombé d'accord avec l'entourage de Neymar et celui où le Brésilien a resigné. Entre-temps, le doute s'était installé. On affirmait que, quatre ans après l'avoir vendu pour 222 millions, le FC Barcelone faisait le forcing pour le récupérer. L'annonce officielle de sa prolongation de contrat fut donc un coup dur pour Joan Laporta, le président du Barça qui espérait convaincre Lionel Messi de rester en utilisant l'argument du retour de Neymar au Camp Nou. Mal en point financièrement, le club catalan ne pouvait pas s'aligner sur le salaire offert par le PSG à sa star sud-américaine. Le nouveau contrat, valable jusqu'en 2025 avec option pour une année supplémentaire à lever en juin 2022, prévoit en effet que Neymar conservera son salaire actuel: environ 36 millions d'euros bruts par an. A une époque où de nombreux clubs se serrent la ceinture, c'est remarquable. Mais le méga-salaire de Neymar implique qu'il ne reste plus beaucoup de marge pour les autres joueurs du noyau. Pour Mauricio Pochettino, la prolongation de contrat de Neymar constitue "la preuve des ambitions du PSG à court, moyen et long terme." L'entraîneur argentin attend cependant de sa star qu'elle se mette encore davantage au service du collectif, qu'elle évolue au plus haut niveau tout au long de la saison et qu'elle montre l'exemple. Car à 29 ans, Neymar a encore trop tendance à se laisser emporter par ses émotions. Cette saison, il a de nouveau écopé de nombreux cartons jaunes et rouges évitables. Même en Ligue des Champions, face à Manchester City, il n'a pu réprimer sa frustration. Globalement, le bilan des quatre saisons de Neymar au PSG est positif. Ses deux premières années ont été en partie gâchées par des blessures mais, en 2019-2020, il a emmené le PSG en finale de la Ligue des Champions. Et cette saison, il a atteint les demi-finales. "Depuis mon arrivée, le PSG a beaucoup grandi", dit-il. "Le club est plus respecté. Nous avons terminé dans le dernier carré de la Ligue des Champions pour la deuxième année consécutive." De plus, Neymar a été trois fois champion de France, il a remporté deux Coupes de France, une Coupe de la Ligue et une Supercoupe. Il lui manque cependant la cerise sur le gâteau: remporter une deuxième coupe aux grandes oreilles après son triomphe en 2005 avec Barcelone. Il espère donc que l'équipe sera encore renforcée et que Kylian Mbappé restera dans la capitale. Au PSG, on espère que la prolongation de contrat du Brésilien inspirera le jeune Français. Entre-temps, Keylor Navas (jusqu'en 2024), Angel di María (2022) et Juan Bernat (2025) ont aussi resigné au PSG. Il est également presque acquis que l'international allemand Julian Draxler resignera jusqu'en 2024. Le médian allemand, à qui Pochettino accorde beaucoup plus de temps de jeu que Thomas Tuchel, a même refusé une proposition lucrative du Bayern Munich. Le PSG écume également le marché à la recherche de bonnes affaires car il n'a plus beaucoup d'argent à dépenser. Sergio Ramos (35 ans) constitue une opportunité. Le défenseur est en fin de contrat au Real Madrid et, contrairement à Paris, le club espagnol ne lui propose pas ce qu'il attend. Avec Neymar comme pôle d'attraction, il sera certainement plus facile d'attirer d'autres grands noms.