"Nous n'avons qu'un plan A, pas de plan B", a lancé Beppe Marotta, le directeur sportif de l'Inter, juste après la conquête du titre. Histoire de rassurer les fans et l'opinion publique. Le plan, c'est de conserver Antonio Conte et d'entamer un nouveau cycle de victoires, comme les deux hommes l'...

"Nous n'avons qu'un plan A, pas de plan B", a lancé Beppe Marotta, le directeur sportif de l'Inter, juste après la conquête du titre. Histoire de rassurer les fans et l'opinion publique. Le plan, c'est de conserver Antonio Conte et d'entamer un nouveau cycle de victoires, comme les deux hommes l'ont fait par le passé à la Juventus. Et si Conte reste, Romelu Lukaku restera. Il l'a écrit sur son compte Instagram. L'idée de l'Inter, c'est de conserver le noyau et de le renforcer par quelques transferts ciblés mais pas trop chers. La saison dernière, déjà, Conte était fâché parce qu'il n'avait pas obtenu tous les joueurs qu'il voulait. L'équilibre financier reste difficile à atteindre: depuis leur arrivée, les nouveaux propriétaires ont déjà investi 700 millions d'euros. Cette semaine, le club espère assurer son avenir pour les prochaines années. Le fonds d'investissement de Hong Kong LionRock se retire. Deux candidats sont prêts à racheter les 31,05% des actions qui se retrouvent sur le marché. Il s'agit de deux fonds d'investissement américains. L'inter espère que cette transaction lui rapportera 250 millions d'euros. Le titre devrait également permettre de mettre du beurre dans les épinards. Aux normes italiennes, la différence avec une année sans succès n'est cependant pas énorme puisqu'elle s'élève à 9 millions d'euros. Si l'Inter parvient à nouer les deux bouts, Conte et Lukaku resteront. Dans le cas contraire, Marotta devra tout de même songer à un plan B.