La résurrection de la saison, un véritable miracle: il n'y a pas d'autres mots pour qualifier la remontada opérée par les troupes de Dick Lukkien. Le FC Emmen doit encore rencontrer le FC Groningen, le SC Heerenveen et, lors de la dernière journée, se déplacer au VVV Venlo (actuel 17e et déjà d...

La résurrection de la saison, un véritable miracle: il n'y a pas d'autres mots pour qualifier la remontada opérée par les troupes de Dick Lukkien. Le FC Emmen doit encore rencontrer le FC Groningen, le SC Heerenveen et, lors de la dernière journée, se déplacer au VVV Venlo (actuel 17e et déjà descendant certain, tout comme ADO La Haye). Après 22 journées, le FC Emmen, où évoluent deux anciens du championnat de Belgique (l'ex-gardien du FC Malines Michael Verrips ainsi que Luka Adzic, prêté par Anderlecht) comptait à peine 6 points. Mais depuis le 3-2 face à PEC Zwolle, le 20 février, il a signé un 18 sur 27. Cette série de huit matches sans défaite n'a été interrompue que par l'Ajax (4-0). Ce regain de confiance, qui a vu Michael de Leeuw connaître une deuxième jeunesse et empiler les buts, doit surtout permettre au club de disputer une quatrième saison consécutive au plus haut niveau. Au cours des dernières années, l'ex-employeur de Bas Dost (Club Bruges) a terminé quatorzième et douzième. "Soudain, la dynamique a changé", expliquait récemment Verrips quand on l'interrogeait sur les raisons du retournement de situation. "Nous nous sommes tous mis à jouer les uns pour les autres. La première victoire nous a libérés et nous a rendu de l'énergie." Tout peut donc changer très vite, même dans le football moderne. "Depuis que nous prenons des points, nous avons d'autres sensations, le déclic s'est produit et l'équipe est mieux équilibrée", affirme De Leeuw.