Yayah Kallon avait deux rêves: jouer et marquer en Serie A. Le week-end dernier, il a réalisé le premier. Davide Ballardini, l'entraîneur de la Genoa, l'a fait entrer peu après le repos du dernier match de championnat, face à Cagliari. Ballardini affirme qu'on ne lui avait parlé de Kallon qu'une semaine auparavant. Sur le plan sportif, c'est déjà une belle histoire. Mais il y a plus. Comme beaucoup de jeunes Africains, le Sierra-Léonais a quitté le continent à bord d'un bateau pour tenter de rejoindre l'Europe. Beaucoup sont morts, les autres sont devenus des anonymes. Lui, il a désormais un nom.
...

Yayah Kallon avait deux rêves: jouer et marquer en Serie A. Le week-end dernier, il a réalisé le premier. Davide Ballardini, l'entraîneur de la Genoa, l'a fait entrer peu après le repos du dernier match de championnat, face à Cagliari. Ballardini affirme qu'on ne lui avait parlé de Kallon qu'une semaine auparavant. Sur le plan sportif, c'est déjà une belle histoire. Mais il y a plus. Comme beaucoup de jeunes Africains, le Sierra-Léonais a quitté le continent à bord d'un bateau pour tenter de rejoindre l'Europe. Beaucoup sont morts, les autres sont devenus des anonymes. Lui, il a désormais un nom. La Gazzetta dello Sport a raconté son histoire. Elle commence à l'âge de 14 ans, lorsque ses parents décident de le chasser afin d'éviter qu'il soit recruté comme enfant-soldat. Il s'enfuit à pied, traverse le Nigeria, le Congo et le Mali pour arriver en Libye. Là, il n'y a pas d'autorités, pas de lois. Il est confronté à des gars de son âge armés jusqu'aux dents. Il fait des tas de petits boulots pour gagner un peu d'argent car, sans argent, pas de place sur un bateau et aucune chance d'arriver en Europe. Il nettoie des maisons, lave des voitures... "Parfois, on me payait mais pas toujours. Un jour, j'ai eu assez d'argent: 1.000 dinars. Je les ai donnés à quelqu'un qui devait me trouver une place sur un bateau. Il m'a volé, je n'ai jamais vu le bateau et j'ai dû recommencer à zéro pour regagner cette somme." Il a rencontré des garçons d'autres pays: des Ivoiriens, des Sénégalais, des Maliens. Tous ne sont pas allés au bout de l'aventure. "Certains sont morts, d'autres ont été tués. Certains sont restés une à deux semaines en mer. Nous avons eu de la chance: après huit heures, notre bateau a été repéré et on nous a emmenés à Lampedusa. Là, on nous a donné un téléphone et j'ai pu appeler ma mère. J'étais en route depuis huit mois. Elle pleurait." De Lampedusa, il part vers un autre centre d'accueil, sur le continent italien. Puis on l'autorise à aller à l'école à Alessandrino. Là, un ami lui demande s'il veut jouer au football avec eux. "Je me suis fait remarquer, le professeur connaissait un agent de joueurs qui m'a emmené faire un test à Entella. J'y suis resté cinq jours mais on ne m'a pas gardé." L'histoire ne s'arrête cependant pas là. On le renseigne à Michele Sbravati, responsable du centre de formation de la Genoa. Celui qui a découvert El Shaarawy invite le jeune attaquant à disputer un match amical. Il inscrit deux buts mais la Genoa ne peut pas lui faire signer de contrat car, par crainte du trafic de mineurs, la FIFA ne libère pas les joueurs extracommunautaires de cet âge. Par contre, il est autorisé à s'affilier à Savona, en D4. Un an plus tard, après avoir obtenu un permis de séjour pour raisons humanitaires, il est autorisé à rejoindre la Genoa. Ses débuts avec les Espoirs sont impressionnants mais, en mars 2020, le championnat s'arrête pour cause de covid. Cette saison, il confirme qu'il a du talent et Ballardini le convoque pour le dernier match de championnat. En une mi-temps, il se ménage trois occasions. Son but est annulé pour hors-jeu, le gardien de Cagliari l'empêche de marquer puis un défenseur du club sarde intervient devant lui. Le journal lui attribue une note de 7 sur 10. Quelques semaines plus tôt, Ebrima Darboe a effectué ses débuts sous le maillot de l'AS Rome. Le jeune Gambien était également arrivé en Italie via la Lybie. Il avait été placé dans un centre d'accueil de Rieti, où des scouts de la Roma l'avaient remarqué. Paolo Fonseca l'a titularisé au cours des quatre derniers matches de championnat. Le 6 mai, il avait même effectué ses débuts en Europa League face à Manchester United.