"L'édition s'annonce unique et la plus forte depuis la création du tournoi", a confié Dominique Monami, la directrice de l'actuel plus grand tournoi masculin de Belgique. "Fait rare sur Challenger, les huit têtes de série seront issues du top 80 du classement ATP. Outre l'Italien Simone Bolleli, on a la chance d'également noter les présences des Français Michale Laudra, Paul-Henri Mathieu et Nicolas Mahut. Côté belge, le public pourra encourager sept à huit de nos compatriotes puisque tant Xavier Malisse que David Goffin, Olivier Rochus et Steve Darcis ont confirmé leur présence. Trois wild cards ont été attribuées en simple à Ruben Bemelmans, Maxime Authom et Arthur De Greef. Une quatrième invitation doit encore être accordée", a expliqué Monami. L'édition précédente avait été remportée par l'Italien Andrea Seppi, qui ne défendra pas son titre. Le dernier et unique vainqueur belge est toujours Olivier Rochus, qui s'était imposé lors de la 1ère édition en 2005. (VIRGINIE LEFOUR)

"L'édition s'annonce unique et la plus forte depuis la création du tournoi", a confié Dominique Monami, la directrice de l'actuel plus grand tournoi masculin de Belgique. "Fait rare sur Challenger, les huit têtes de série seront issues du top 80 du classement ATP. Outre l'Italien Simone Bolleli, on a la chance d'également noter les présences des Français Michale Laudra, Paul-Henri Mathieu et Nicolas Mahut. Côté belge, le public pourra encourager sept à huit de nos compatriotes puisque tant Xavier Malisse que David Goffin, Olivier Rochus et Steve Darcis ont confirmé leur présence. Trois wild cards ont été attribuées en simple à Ruben Bemelmans, Maxime Authom et Arthur De Greef. Une quatrième invitation doit encore être accordée", a expliqué Monami. L'édition précédente avait été remportée par l'Italien Andrea Seppi, qui ne défendra pas son titre. Le dernier et unique vainqueur belge est toujours Olivier Rochus, qui s'était imposé lors de la 1ère édition en 2005. (VIRGINIE LEFOUR)