En basket, on a coutume de dire que le vainqueur du 3e match de la finale des play-offs disputée en cinq matches est généralement le champion. Cela se vérifie dans 95% des cas, selon les statistiques. On devine donc l'importance du 3e match entre Eupen et Charleroi, samedi prochain.

Curiosité : alors qu'on en est "seulement" au 3e match, chaque rencontre aura été coachée par des entraîneurs différents : Kovacs lors du 1er match sur le banc de Charleroi, Peruzovic lors du 2e match sur le banc de Charleroi et maintenant Ost lors du 3e match sur le banc d'Eupen. Est-ce définitif ou aura-t-on droit à une nouvelle surprise pour le 4e match ?

Décidément, et quelle qu'en sera l'issue, ces PO3 ont déjà fait beaucoup de dégâts...

Daniel Devos, Sport/Foot Magazine

En basket, on a coutume de dire que le vainqueur du 3e match de la finale des play-offs disputée en cinq matches est généralement le champion. Cela se vérifie dans 95% des cas, selon les statistiques. On devine donc l'importance du 3e match entre Eupen et Charleroi, samedi prochain. Curiosité : alors qu'on en est "seulement" au 3e match, chaque rencontre aura été coachée par des entraîneurs différents : Kovacs lors du 1er match sur le banc de Charleroi, Peruzovic lors du 2e match sur le banc de Charleroi et maintenant Ost lors du 3e match sur le banc d'Eupen. Est-ce définitif ou aura-t-on droit à une nouvelle surprise pour le 4e match ? Décidément, et quelle qu'en sera l'issue, ces PO3 ont déjà fait beaucoup de dégâts... Daniel Devos, Sport/Foot Magazine