L'Allemagne a tiré les meilleures leçons de la Coupe du Monde 2006. Là-bas, c'est terminé le temps où on misait d'abord sur le physique et l'organisation. Depuis le Mondial 2010, leur foot est complètement différent. C'est ça, le vrai foot total : il y a toujours des atouts athlétiques incroyables, mais aussi de la technique, une vitesse d'exécution phénoménale et un goût très prononcé pour l'offensive. L'Espagne a dominé pendant plusieurs années avec le Real et le Barça en faisant la différence sur des petits espaces. Les Allemands s'y prennent autrement, ils rendent le terrain plus grand.

Propos recueillis par Pierre Danvoye

L'Allemagne a tiré les meilleures leçons de la Coupe du Monde 2006. Là-bas, c'est terminé le temps où on misait d'abord sur le physique et l'organisation. Depuis le Mondial 2010, leur foot est complètement différent. C'est ça, le vrai foot total : il y a toujours des atouts athlétiques incroyables, mais aussi de la technique, une vitesse d'exécution phénoménale et un goût très prononcé pour l'offensive. L'Espagne a dominé pendant plusieurs années avec le Real et le Barça en faisant la différence sur des petits espaces. Les Allemands s'y prennent autrement, ils rendent le terrain plus grand.Propos recueillis par Pierre Danvoye