Pour rappel, les premiers de chaque groupe sont qualifiés ainsi que le meilleur deuxième. Les huit autres deuxièmes s'affrontent en barrages et les quatre vainqueurs participent à l'Euro. L'Ukraine et la Pologne sont qualifiées d'office en tant que pays organisateurs.

Groupe A : après la belle victoire belge en Autriche (0-2) vendredi, l'Allemagne n'a pas fait dans le détail samedi face au Kazakhstan. La Mannschaft s'est imposée (4-0) à Kaiserslautern grâce à des doublés des Munichois Klose et Müller. Largement en tête du groupe, l'Allemagne se voit déjà à l'Euro. En effet, Oliver Bierhoff, le manager général, a indiqué que l'encadrement allemand allait prochainement se rendre en Pologne afin de visiter des hôtels en vue de la compétition.

Groupe B : regroupement général en tête du groupe B. Suite au mauvais résultat russe en Arménie (0-0) et aux victoires de la Slovaquie (0-1, face à Andorre) et de l'Irlande (2-1 contre la Macédoine), les trois nations se retrouvent à égalité avec 10 points chacune à mi-chemin de la route pour la qualification.

Groupe C : l'Italie est allée chercher une victoire importante vendredi en Slovénie. Suite au but du Brésilien naturalisé, Thiago Motta, les Italiens comptent désormais six points d'avance sur les Slovènes qui se sont fait rejoindre au classement par la Serbie, vainqueur 2-1 de l'Irlande du Nord.

Groupe D : vendredi, la France avec ses revenants, Evra et Ribéry, s'est logiquement imposée au Luxembourg (0-2). Les Bleus ont assuré l'essentiel via Mexès et Gourcuff. Derrière, l'Albanie a battu la Biélorussie et accroche la deuxième place, à égalité avec leurs adversaires du jour. Les Roumains, de leur côté, sont toujours autant à la peine. Ils ont été vaincus par la Bosnie (2-1), qui revient bien dans le coup grâce à ses buteurs : Ibisevic et Dzeko.

Groupe E : les Pays-Bas n'ont pas fait dans la dentelle. L'armada orange s'est abattue sur Budapest où Roland Juhasz et ses coéquipiers n'ont rien pu faire pour contrer les Néerlandais. Score final : 0-4 (Van Der Vaart, Affelay, Kuyt et Van Persie)

Groupe F : surprise dans le groupe F où la Croatie s'est fait surprendre à la dernière minute contre la Géorgie (1-0). Dans le même temps, la Grèce a dû patienter jusqu'à la 94e minute pour s'imposer à Malte (0-1) tandis qu'Israël, sans Dudu Biton, s'est imposé (2-1) face à la Lettonie. La Grèce emmène désormais le classement. La Croatie a un point de retard, la Géorgie deux.

Groupe G : l'Angleterre l'a emporté en terre galloise. Emmenés par leur capitaine John Terry, les Anglais ont rapidement fait la différence en menant 2-0 dès la quinzième minute, un score qui ne bougea plus. Dans l'autre rencontre, la Bulgarie et la Suisse se sont neutralisées. Le Monténégro et l'Angleterre emmènent le classement, loin devant les autres.

Groupe H : matchs nuls à tous les étages dans le groupe G. Au sommet, la Norvège et le Danemark n'ont pu se départager (1-1) dans le derby scandinave tandis que dans le bas du classement, Chypre et l'Islande se tenaient également en échec (0-0).

Groupe I : l'Espagne s'est fait peur dans le seul match du groupe I. Menés 0-1 suite à un but de Plasil, les Espagnols n'ont émergé que dans les vingt dernières minutes suite à deux buts de David Villa, dont un sur penalty. Une victoire qui permet aux Ibériques de poursuivre leur parcours sans faute.

Tous les résultats :

A : Autriche - Belgique 0-2

A : Allemagne - Kazakhstan 4-0

B : Arménie - Russie 0-0

B : Andorre - Slovaquie 0-1

B : Irlande - Macédoine 2-1

C : Serbie - Irlande du Nord 2-1

C : Slovénie - Italie 0-1

D : Luxembourg - France 0-2

D : Bosnie Herzégovine - Roumanie 2-1

D : Albanie - Biélorussie 1-0

E : Hongrie - Pays-Bas 0-4

F : Géorgie - Croatie 1-0

F : Israël - Lettonie 2-1

F : Malte - Grèce 0-1

G : Pays de Galles - Angleterre 0-2

G : Bulgarie - Suisse 0-0

H : Chypre - Islande 0-0

H : Norvège - Danemark 1-1

I : Espagne - Rep. Tchèque 2-1

Jules Monnier (stg)

Pour rappel, les premiers de chaque groupe sont qualifiés ainsi que le meilleur deuxième. Les huit autres deuxièmes s'affrontent en barrages et les quatre vainqueurs participent à l'Euro. L'Ukraine et la Pologne sont qualifiées d'office en tant que pays organisateurs. Groupe A : après la belle victoire belge en Autriche (0-2) vendredi, l'Allemagne n'a pas fait dans le détail samedi face au Kazakhstan. La Mannschaft s'est imposée (4-0) à Kaiserslautern grâce à des doublés des Munichois Klose et Müller. Largement en tête du groupe, l'Allemagne se voit déjà à l'Euro. En effet, Oliver Bierhoff, le manager général, a indiqué que l'encadrement allemand allait prochainement se rendre en Pologne afin de visiter des hôtels en vue de la compétition. Groupe B : regroupement général en tête du groupe B. Suite au mauvais résultat russe en Arménie (0-0) et aux victoires de la Slovaquie (0-1, face à Andorre) et de l'Irlande (2-1 contre la Macédoine), les trois nations se retrouvent à égalité avec 10 points chacune à mi-chemin de la route pour la qualification. Groupe C : l'Italie est allée chercher une victoire importante vendredi en Slovénie. Suite au but du Brésilien naturalisé, Thiago Motta, les Italiens comptent désormais six points d'avance sur les Slovènes qui se sont fait rejoindre au classement par la Serbie, vainqueur 2-1 de l'Irlande du Nord. Groupe D : vendredi, la France avec ses revenants, Evra et Ribéry, s'est logiquement imposée au Luxembourg (0-2). Les Bleus ont assuré l'essentiel via Mexès et Gourcuff. Derrière, l'Albanie a battu la Biélorussie et accroche la deuxième place, à égalité avec leurs adversaires du jour. Les Roumains, de leur côté, sont toujours autant à la peine. Ils ont été vaincus par la Bosnie (2-1), qui revient bien dans le coup grâce à ses buteurs : Ibisevic et Dzeko. Groupe E : les Pays-Bas n'ont pas fait dans la dentelle. L'armada orange s'est abattue sur Budapest où Roland Juhasz et ses coéquipiers n'ont rien pu faire pour contrer les Néerlandais. Score final : 0-4 (Van Der Vaart, Affelay, Kuyt et Van Persie) Groupe F : surprise dans le groupe F où la Croatie s'est fait surprendre à la dernière minute contre la Géorgie (1-0). Dans le même temps, la Grèce a dû patienter jusqu'à la 94e minute pour s'imposer à Malte (0-1) tandis qu'Israël, sans Dudu Biton, s'est imposé (2-1) face à la Lettonie. La Grèce emmène désormais le classement. La Croatie a un point de retard, la Géorgie deux. Groupe G : l'Angleterre l'a emporté en terre galloise. Emmenés par leur capitaine John Terry, les Anglais ont rapidement fait la différence en menant 2-0 dès la quinzième minute, un score qui ne bougea plus. Dans l'autre rencontre, la Bulgarie et la Suisse se sont neutralisées. Le Monténégro et l'Angleterre emmènent le classement, loin devant les autres. Groupe H : matchs nuls à tous les étages dans le groupe G. Au sommet, la Norvège et le Danemark n'ont pu se départager (1-1) dans le derby scandinave tandis que dans le bas du classement, Chypre et l'Islande se tenaient également en échec (0-0). Groupe I : l'Espagne s'est fait peur dans le seul match du groupe I. Menés 0-1 suite à un but de Plasil, les Espagnols n'ont émergé que dans les vingt dernières minutes suite à deux buts de David Villa, dont un sur penalty. Une victoire qui permet aux Ibériques de poursuivre leur parcours sans faute. Tous les résultats :A : Autriche - Belgique 0-2 A : Allemagne - Kazakhstan 4-0 B : Arménie - Russie 0-0 B : Andorre - Slovaquie 0-1 B : Irlande - Macédoine 2-1 C : Serbie - Irlande du Nord 2-1 C : Slovénie - Italie 0-1 D : Luxembourg - France 0-2 D : Bosnie Herzégovine - Roumanie 2-1 D : Albanie - Biélorussie 1-0 E : Hongrie - Pays-Bas 0-4 F : Géorgie - Croatie 1-0 F : Israël - Lettonie 2-1 F : Malte - Grèce 0-1 G : Pays de Galles - Angleterre 0-2 G : Bulgarie - Suisse 0-0 H : Chypre - Islande 0-0 H : Norvège - Danemark 1-1 I : Espagne - Rep. Tchèque 2-1 Jules Monnier (stg)