Une bien drôle de manière de fêter un titre. Zlatan Ibrahimovic s'est énervé dans les vestiaires ce dimanche soir face au directeur sportif du club, Leonardo. Un geste assez curieux alors que le PSG fêtait son titre acquis après une victoire à Lyon, 19 ans après celui de la saison 1993-1994.

Sur ces images, on peut voir le buteur, le regard noir, crier et montrer des signes assez évident d'agacement face à Leonardo. Au bout de la séquence, les portes du vestiaire se referment devant les caméras de Canal +.

Faut-il y voir un signe alors que l'avenir du meilleur buteur du club de la capitale, starisé en France grâce à ses performances et ses coups d'éclat cette saison, est incertain? Non, à croire Carlo Ancelotti.

L'entraineur du PSG a donné sa version des faits en conférence de presse: "Zlatan devait aller au contrôle antidopage et cela l'a énervé. Ce n'était pas possible pour lui de ne pas faire la fête avec les autres."

Adrien Sénécat

Une bien drôle de manière de fêter un titre. Zlatan Ibrahimovic s'est énervé dans les vestiaires ce dimanche soir face au directeur sportif du club, Leonardo. Un geste assez curieux alors que le PSG fêtait son titre acquis après une victoire à Lyon, 19 ans après celui de la saison 1993-1994. Sur ces images, on peut voir le buteur, le regard noir, crier et montrer des signes assez évident d'agacement face à Leonardo. Au bout de la séquence, les portes du vestiaire se referment devant les caméras de Canal +.Faut-il y voir un signe alors que l'avenir du meilleur buteur du club de la capitale, starisé en France grâce à ses performances et ses coups d'éclat cette saison, est incertain? Non, à croire Carlo Ancelotti. L'entraineur du PSG a donné sa version des faits en conférence de presse: "Zlatan devait aller au contrôle antidopage et cela l'a énervé. Ce n'était pas possible pour lui de ne pas faire la fête avec les autres."Adrien Sénécat