Si Robert Lewandowski croule aujourd'hui sous les éloges - le Français Franck Ribéry a récemment déclaré qu'il était supérieur à Mario Götze et qu'il le considérait comme le meilleur joueur du Borussia Dortmund - il n'en a pas toujours été ainsi. Barré à la pointe de l'attaque par le Paraguayen Lucas Barrios la saison dernière, Lewandowski a dû se contenter d'entrées au jeu en fin de partie. Quand Barrios se blesse durant l'été dernier à la Copa America, Lewy ne laisse pas passer sa chance. Il s'impose comme un maillon indispensable de l'équipe de Jurgen Klopp dont il devient le chouchou.

Sa capacité à jouer des deux pieds, son excellent jeu de tête, sa technique et ses passes astucieuses font merveille. Pour couronner le tout, il retrouve ses sensations de buteur et est élu meilleur joueur de Bundesliga à la mi-saison ainsi que Joueur polonais de l'année 2011 devant son coéquipier Piszczek.

Retrouvez l'intégralité du profil de Robert Lewandowski dans votre Sport/Foot Magazine de cette semaine.

Jules Monnier, Sport/Foot Magazine

Si Robert Lewandowski croule aujourd'hui sous les éloges - le Français Franck Ribéry a récemment déclaré qu'il était supérieur à Mario Götze et qu'il le considérait comme le meilleur joueur du Borussia Dortmund - il n'en a pas toujours été ainsi. Barré à la pointe de l'attaque par le Paraguayen Lucas Barrios la saison dernière, Lewandowski a dû se contenter d'entrées au jeu en fin de partie. Quand Barrios se blesse durant l'été dernier à la Copa America, Lewy ne laisse pas passer sa chance. Il s'impose comme un maillon indispensable de l'équipe de Jurgen Klopp dont il devient le chouchou. Sa capacité à jouer des deux pieds, son excellent jeu de tête, sa technique et ses passes astucieuses font merveille. Pour couronner le tout, il retrouve ses sensations de buteur et est élu meilleur joueur de Bundesliga à la mi-saison ainsi que Joueur polonais de l'année 2011 devant son coéquipier Piszczek.Retrouvez l'intégralité du profil de Robert Lewandowski dans votre Sport/Foot Magazine de cette semaine. Jules Monnier, Sport/Foot Magazine