La vidéo ne date pas d'hier. De 2003 pour être exact. Il a 13 ans, porte déjà la vareuse de Man U et répète ses dribbles avec Ruud van Nistelrooy, la vedette mancunienne de l'époque. "Il le fait bien. Il vient en driblant puis il imprime de la vitesse au geste", estime alors Van the Man.

"Il" c'est Danny Welbeck, à présent attaquant en équipe Première des Red Devils. Seul joueur du noyau pro (avec les jeunes Ravel Morrison et Ezekiel Fryers, deux apparitions en Premier League à eux deux) à être né à Manchester, Danny Boy est un pur produit de Carrington, le centre de formation du club de Sir Alex Ferguson.

Titularisé 13 fois déjà, le puncheur de 21 ans est en train de faire son trou aux avant-postes malgré la rude concurrence des Wayne Rooney, Dimitar Berbatov et autre Javier Hernandez. Pas les premiers venus mais ses débuts ont été convaincants avec un but (sur un assist de Tom Cleverley, son pote de l'académie) et une passe décisive dès son deuxième match de la saison face à Tottenham.

De quoi causer des maux de tête à Sir Alex qui croit en lui et le voit déjà à l'Euro 2012 : "Danny est prêt pour le niveau international, je n'ai aucun doute là-dessus. Il a une grande confiance en lui. C'est un garçon intelligent. Son sens tactique va se développer et il a déjà les qualités techniques requises pour réussir". De jolis encouragements confirmés par l'ancien buteur légendaire d'Old Trafford, Andy Cole, qui le trouve "brillant et particulièrement redoutable quand il pèse sur la défense".

Jules Monnier, Sport/Foot Magazine

La vidéo ne date pas d'hier. De 2003 pour être exact. Il a 13 ans, porte déjà la vareuse de Man U et répète ses dribbles avec Ruud van Nistelrooy, la vedette mancunienne de l'époque. "Il le fait bien. Il vient en driblant puis il imprime de la vitesse au geste", estime alors Van the Man. "Il" c'est Danny Welbeck, à présent attaquant en équipe Première des Red Devils. Seul joueur du noyau pro (avec les jeunes Ravel Morrison et Ezekiel Fryers, deux apparitions en Premier League à eux deux) à être né à Manchester, Danny Boy est un pur produit de Carrington, le centre de formation du club de Sir Alex Ferguson. Titularisé 13 fois déjà, le puncheur de 21 ans est en train de faire son trou aux avant-postes malgré la rude concurrence des Wayne Rooney, Dimitar Berbatov et autre Javier Hernandez. Pas les premiers venus mais ses débuts ont été convaincants avec un but (sur un assist de Tom Cleverley, son pote de l'académie) et une passe décisive dès son deuxième match de la saison face à Tottenham. De quoi causer des maux de tête à Sir Alex qui croit en lui et le voit déjà à l'Euro 2012 : "Danny est prêt pour le niveau international, je n'ai aucun doute là-dessus. Il a une grande confiance en lui. C'est un garçon intelligent. Son sens tactique va se développer et il a déjà les qualités techniques requises pour réussir". De jolis encouragements confirmés par l'ancien buteur légendaire d'Old Trafford, Andy Cole, qui le trouve "brillant et particulièrement redoutable quand il pèse sur la défense".Jules Monnier, Sport/Foot Magazine